La ville d’Accra accueille le premier forum des Mines, du Pétrole et Exposition

10_togo

accra

 

Le premier forum de la CEDEAO Mines et du Pétrole et Exposition (ECOMOF 2015) a été ouvert ce mardi 06 Octobre 2015.

Le forum de trois jours, organisé par les ministères des Terres et des Ressources naturelles et du pétrole, sous les auspices de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), est placé sur le thème, « Valorisation des Minéraux Afrique de l’Ouest et des Ressources pétrolières de la coopération régionale. « 

Le forum devrait, entre autres, de promouvoir le développement des Etats membres potentiels, d’harmoniser les instruments juridiques, réglementaires et fiscales pour le secteur des industries extractives dans la région et de faciliter l’intégration socio-économique de la sous-région ouest-africaine.

Dans un discours lu en son nom, le président John Dramani Mahama, a déclaré l’Afrique était un important producteur de ressources minérales clés, par conséquent, ces ressources devraient propulser pays minérales production dans les économies à large base accélérées.

Il a dit en 2009, les chefs d’États africains ont approuvé la Vision africaine des mines (AMV) pour assurer une exploitation transparente, équitable et optimale des ressources minérales.

Cette vision, a t-il dit, a cherché à changer les politiques minérales sur le continent au-delà de la focalisation étroite sur tout l’extraction des minéraux et de partager les revenus à ce qui conduirait à une transformation structurelle des économies africaines à travers une stratégie d’industrialisation ancrée sur les minéraux et autres ressources naturelles.

Président Mahama a noté que tous les pays de la sous-région poursuivaient initiatives visant à améliorer la contribution globale du secteur minier à leurs économies, en ajoutant que le Ghana, à cet égard, a été de travailler en étroite collaboration avec le Centre africain de développement minéral (CDMA) pour indigéniser la AMV travers un Mining Vision Pays (CMV).

Il a appelé les Etats membres de la CEDEAO de prendre l’occasion des nombreuses politiques et les lois régissant le secteur du pétrole et du gaz dans le monde entier pour guider bien les gérer leurs ressources.

Il dit que les pays de la sous-région, qui dépendent des minéraux et des hydrocarbures ne pouvaient pas tirer parti de leurs potentialités minérales, si elles ne sont pas d’adopter les éléments clés de la bonne gouvernance,

Dans son allocution, le Président de la Commission de la CEDEAO, Monsieur Kadré Désiré Ouedraogo, a déclaré que le développement efficace des principales ressources minérales dans l’Afrique de l’Ouest pourrait conduire à boom économique dans la région et d’accroître l’industrialisation, tandis que, en même temps, la création d’emplois pour alléger la pauvreté. Il était optimiste que la première édition d’ECOMOF 2015, organisée par le Ghana, serait un événement marquant et aurait aidé la CEDEAO à réaliser son mandat. Le commissaire chargé du commerce et de l’Industrie, Commission de l’Union africaine, Madame Fatima Haram Acyl, a déclaré l’Union africaine (UA) était en train de cartographier toutes les ressources naturelles dans la terre et la mer pour donner aux États membres un pouvoir de négociation plus fort, ajoutant, toutefois, que tous les Etats africains devaient collaborer pour tirer le meilleur parti de leurs ressources. Dans une allocution de bienvenue, le ministre du Pétrole, Monsieur Emmanuel Armah-Kofi Buah, a exhorté les pays membres à fournir un plan d’infrastructure et de développement industriel régional, visant à optimiser la valeur de l’exploitation des ressources minières et pétrolières les produits de la région. Selon Monsieur Buah, l’exportation continue des ressources minérales non transformés vers les marchés à l’étranger était refusant aux citoyens la possibilité de capturer l’énorme valeur associée à la chaîne des ressources naturelles de valeur. Des emplois décents, a t-il noté, ont été créés dans les pays étrangers alors que la population dans les pays producteurs de minéraux se vautrait dans la hausse un employment- un phénomène qui a été de devenir une menace pour la sécurité.Parmi les pays représenté le Togo aussi a pris part avec une délégation de trois personnes le chef d’équipe monsieur Sarthi Assoumatine Aissah directeur de cabinet, du ministère des Mines et de l’énergie.
(Bienvenu AMOUH Accra)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *