La ministre des Sports Viola Amherd propose trois mesures contre le hooliganisme.

Après sa rencontre avec les dirigeants de l’Association suisse de football et de la Swiss Football League à Berne, la conseillère fédérale Viola Amherd a proposé trois mesures aux clubs sportifs pour améliorer la sécurité dans les stades.

Ce serrage de vis de la cheffe du Département de la défense et des sports intervient après une fin de saison difficile sur le front du hooliganisme.

Après deux matchs interrompus à Lucerne et à Sion, des violences et des blessés graves, Viola Amherd, jugeant ces incidents intolérables, a convoqué les responsables du football suisse pour leur soumettre trois propositions d’amélioration.

Tout d’abord, les clubs sont invités à décréter des interdictions de stade de manière conséquente. Dès que la personne a été identifiée, elle doit être refoulée. Pas besoin d’un jugement pour interdire l’accès au stade selon le droit de domicile.

Des mesures prises en compte

Les relation entre les clubs, la police et les autres autorités concernées doivent aussi être renforcées en matière d’identification des hooligans. Il s’agit notamment d’améliorer la vidéo surveillance dans les stades. Les clubs devraient en plus porter plainte systématiquement contre les supporters violents.

Viola Amherd propose également un levier pour pousser les club à agir fermement. A l’instar des expériences faites en Allemagne par la Bundesliga, il s’agit d’examiner la possibilité de n’accorder une licence aux clubs que lorsque leurs processus de sécurité ont été certifiés.

Les clubs se sont dits prêts à tenir compte de ces mesures. Les directeurs cantonaux de justice et police mènent aussi une réflexion en matière de lutte contre le hooliganisme. Ils livreront leurs conclusions vendredi.

Stéphane Deleury/lan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *