La CPI allège les conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé

La Cour pénale internationale a autorisé jeudi l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et l’ex-chef des Jeunes patriotes ivoiriens, Charles Blé Goudé, à quitter Bruxelles et La Haye, sous certaines conditions.

La Cour pénale internationale (CPI) a annoncé jeudi 28 mai une modification des conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. Assignés à résidence en Belgique et aux Pays-Bas, depuis leur acquittement en janvier 2019 d’accusations de crimes contre l’humanité et crimes de guerre, l’ancien président ivoirien et l’ex-chef des Jeunes patriotes ivoiriens peuvent désormais quitter leur pays de résidence, sous conditions.