LA 4EME REUNION MINISTERIELLE DU GROUPE DE TRAVAIL OUVERT CE LUNDI A LOME

 

Le président de la Commission de l’Union Africaine, Moussa Fakir Mahamat a ouvert ce lundi 28 mai à Lomé, la 4e réunion ministérielle du Groupe de travail sur l’opérationnalisation du Marché unique du transport aérien africain (MUTAA). La cérémonie a connu la présence de plusieurs personnalités au-devant desquelles le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, « Champion du MUTAA » ainsi que des responsables et des représentants des institutions nationale et internationale de l’aéronautique.

Cette réunion ministérielle fait suite à la session des experts tenue du 25 au 27 mai et qui s’est achevée par la signature des accords aériens entre les Etats ayant déjà adhéré à ce marché unique, dans le but d’assurer au continent une croissance économique et un plein développement, une grande mobilité des personnes et des biens, une réduction des tarifs africains, la création de l’emploi sur le continent, de même que son intégration. Cette rencontre a permis également de valider les rapports issus des travaux des experts et d’harmoniser les accords bilatéraux sur les services aériens entre les membres du MUTAA et de proposer d’autres orientations stratégiques.

La Commission de l’UA a profité de cette occasion pour diffuser les règlements sur la concurrence et la protection des consommateurs de la décision de Yamoussoukro.

En ouvrant les travaux du Groupe ministériel, le président de la Commission de l’UA a salué l’engagement personnel du président Faure Gnassingbé dans l’aboutissement heureux de ce processus. « Le MUTAA est un projet novateur et nous construisons notre avenir commun », a-t-il dit, avant de renouveler l’engagement de l’Union Africaine d’accompagner le processus jusqu’à son terme.

Quant au ministre congolais des Transports, de l’Aviation et de la Marine marchande, Fidel Dimou, il a au nom du Groupe de travail ministériel rappelé l’enthousiasme né depuis l’instauration du MUTAA entre des pays africains dont le nombre est passé de 11 à 25. Il a en outre émis le vœu de voir la liste des adhérents atteindre 30 à la fin juillet 2018.

Le ministre togolais des Infrastructures et Transports, Ninsao Gnofam a pour sa part rappelé le processus du MUTAA et surtout l’engouement qu’il suscite de nos jours auprès des Etats africains. Pour lui, le MUTAA est un projet positif, garant d’un avenir radieux au sein du transport aérien africain.

Le MUTAA a été lancé et établi lors du 30ème sommet de l’UA le 28 janvier 2018. Lors du même sommet, les Chefs d’Etat et de Gouvernement ont également adopté les Textes Institutionnels et Réglementaires de Yamoussoukro et désigné le président togolais Faure Gnassingbé, en tant que Champion du MUTAA.

Les vingt-cinq pays ayant actuellement souscrit à l’engagement solennel sont: Bénin, Burkina Faso, Botswana, Cap-Vert, République centrafricaine, République du Congo, Côte d’Ivoire, Tchad, Égypte, Éthiopie, Gabon, Ghana, Guinée, Kenya, Libéria, Mali, Mozambique, Niger, Nigéria, Rwanda, Sierra Leone, Afrique du Sud, Swaziland, Togo et Zimbabwe.

Les pays en processus d’adhésion sont Djibouti, la Gambie, le Maroc, la Mauritanie et la Namibie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *