KOZAH: Le président Faure pose la première pierre de CIMTOGO-KARA

Le président de la République, Faure Gnassingbé a présidé le mercredi 14 janvier à Awandjélo 10 km au sud de la ville de Kara, dans la préfecture de la Kozah, la cérémonie de pose de la première pierre pour la construction d’une usine de cimenterie.
C’était en présence du Premier ministre, Kwesi Seléagodji Ahoomey-Zunu, du président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani, des membres du gouvernement, des députés, du corps diplomatique et de plusieurs personnalités civiles, militaires et religieuses.
Ce projet de 24 mois, une initiative de la société CIMTOGO, une filiale du cimentier allemand du groupe Heidelberg Cement, est estimé à plus de sept milliards de FCFA. A terme, cette unité aura une capacité de production annuelle de 200 000 tonnes.
CIMTOGO-KARA, un complexe moderne respectant les normes environnementales permettra de résoudre l’épineux problème de pénurie du ciment dans le septentrion et dans la sous-région. Cette usine de production va générer plus de 500 emplois directs et indirects pour les jeunes.
Le président de la République, Faure Gnassingbé a saisi l’occasion pour souhaiter une bonne année 2015 à la population de la région de la Kara. Il a abordé l’échéance électorale de cette année rappelant que le Togo a fait le choix du pluralisme politique avec une majorité et une opposition. Il a justifié qu’il est arrivé à la cérémonie de pose de la première pierre en qualité du président de tous les Togolais et non en tant que chef d’un parti politique. Il a recommandé que l’opposition politique soit respectée et que les responsables de l’opposition ne soient pas vilipendés dans des manifestations.
Le ministre des Mines et de l’Energie, Dammipi Noupokou a rappelé les projets du gouvernement pour améliorer le climat des affaires au Togo. Il a précisé que la pose de la première pierre de l’usine de CIMTOGO-KARA se déroule 37 ans après l’inauguration de l’usine CIMTOGO à Lomé par feu président Gnassingbé Eyadema. Il a invité tous les acteurs impliqués dans la construction de l’usine au sens élevé de responsabilité et au travail bien fait.
Le membre du directoire de Heidelberg Cement Group, Daniel Gauthier a indiqué que sa société en acceptant de financer le projet entend accompagner la politique du chef de l’Etat qui consiste à rapprocher les activités industrielles des populations. Il a réaffirmé l’engagement de son « Group » à œuvrer pour « une cohabitation paisible et exemplaire » avec les populations de la préfecture de la Kozah.
Le préfet de la Kozah, Col Bakali Hèmou Badibawu, a exprimé la joie de la population de voir enfin arriver dans le septentrion du ciment en quantité suffisante et de qualité. Il a rendu hommage au président de la République et aux promoteurs du projet. Le Groupe Heidelberg Cement est présent dans plus de 40 pays en Afrique, en Europe, en Amérique et en Asie. Il possède déjà au Togo, une unité de production CIMTOGO à Lomé et une autre unité de production du clinker.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *