Invité d’honneur du promoteur de la marque RAP-TAG Design

RAP-TAG Design se fait une place de choix sur le terrain. Cette jeune marque est le fruit de la détermination de son promoteur qui mêle créativité et talent. Le promoteur croit en sa capacité à créer des modèles uniques et la nécessité de persévérer en tout. Cette interview empreinte de franchise donne un autre aperçu de la mode togolaise qui a encore beaucoup à offrir au public.

Quel est ton parcours scolaire et professionnel, et d’après toi comment cela t’a préparé pour une carrière dans le street wear?

Titulaire d’un Baccalauréat série A4, j’ai eu à faire 2 ans de droit privé à l’université de Lomé. Mais ma passion pour les images m’a emmené vers le cinéma où je suis devenu Réalisateur après l’obtention de mon Brevet de Technicien Supérieur en Réalisation cinéma et audiovisuelle, à l’École Supérieure des Etudes Cinématographiques (ESEC).

Je dirai que mon cursus scolaire et professionnelle m’a permis de gérer facilement la communication de ma marque, et de soigner son image.

 Qui sont vos plus grands modèles et sources d’inspiration, et pourquoi?

Je dirais Thomas Edison, car c’est quelqu’un qui a fait preuve de beaucoup de courage en montrant le génie qui dort en lui, après que les professeurs lui ont dit qu’il n’était  pas assez intelligent pour faire les études. A travers sa détermination il a fini par créer l’ampoule électrique. 

Sur le plan national, j’apprécie énormément la détermination du propriétaire de Moria wear. Parce que l’authenticité de ses motifs, ainsi que la qualité de ses impressions me font comprendre que j’ai encore beaucoup à faire à mon niveau.

Peux-tu nous présenter brièvement ta marque? 

RAP-TAG signifie “Rien À Perdre Tout À Gagner”. En réalité cela veut dire avec Jésus, je n’ai Rien à Perdre, au contraire j’ai Tout à Gagner, d’où le verset de base Éphésiens 1:3 qui se figure au dos de chaque vêtement.

Peut-on d’ores et déjà acheter ta collection? Si oui, où?

Nos articles sont déjà disponibles et accessibles au public à travers les ventes en ligne sur notre numéro WhatsApp (+228 90947519); ainsi que sur nos comptes Facebook,Instagram et Twitter, vu que nous ne disposons pas encore de magasin. Mais je tiens à noter que nous sommes en collaboration avec quelques boutiques de Prêt à porter dans lesquelles vous pouvez trouver nos articles dans la ville de Lomé. 

Comment veux-tu que les gens se sentent en portant ta marque ?

Étant la marque des gagnants, j’aimerais que les gens se sentent tout simplement Victorieux en la portant. Puisque le concept est de développer l’attitude de GAGNANT et d’etre conscient de l’œuvre glorieuse que Christ a accompli pour nous à la croix.

Quelles sont les événements auxquels tu a déjà participé sur le plan national et international ?

Pour l’instant je n’ai été que partenaire de la première édition du tournoi de football de Dabadakondi, et de l’événement marquant le premier anniversaire de SEFALI CLUB (une association œuvrant dans le conseil matrimonial …). Mais de bonnes nouvelles sont à venir, puisque nous avons actuellement plusieurs négociations qui sont en cours.

Quelle est votre opinion sur le Street wear, ou Design au Togo ?

De mon point de vue, le Street Wear au Togo se résume seulement au T-shirt et casquettes. Nous ne prenons pas en compte le fait que l’habillement va de la tête jusqu’aux pieds. En plus, nous avons connu plusieurs marques de Street Wear qui ont vu le jour ici au Togo, mais rares sont celles qui arrivent à tenir pendant des années. Je pense qu’il nous faut plus d’audace pour pouvoir réécrire l’histoire du Street Wear.

Quels conseils donnerais-tu à un étudiant, ou étudiante voulant devenir styliste?

Je leur demanderai de s’armer de beaucoup de courage et d’avoir aussi le sens du sacrifice, sans lequel ils ne pourront pas avancer dans ce domaine.

 Mot de fin 

J’adresse un sincère remerciement à l’endroit de tous ces gens qui ont cru en moi et qui depuis le début n’ont cessé de me donner le courage et la force d’avancer. Que le TOUT PUISSANT leur rende au centuple tout ce qu’ils ont eu dépensé pour l’avancement de ce projet.