INTERVIEW EXCLUSIVE DE Charles Adjamayi Chef Division ICON-Trans-Logistique

« Les manœuvres verront le prix de leurs prestations majorés .Au lieu de 1500f Cfa par conteneur de 20 pieds dépoté avant, ICON paie 2000f. Concernant les conteneurs à 40 pieds, ICON passe de 2000 f à 2500 et 3000 f pour les lourds… ICON – Trans se charge des salaires, des primes et autres avantages conformément aux accords intervenus entre toutes les parties. »
Après l’assemblée générale des Syndicats libres des transitaires et des opérateurs économiques du Togo appelant à une grève ce lundi 19 janvier contre le retour imminent d’ICON –Trans-Logistique au Port, dans le souci d’équilibrer l’information, notre rédaction s’est approchée de la société ICON-Trans-Logistique pour avoir plus d’éclaircissement sur le sujet. Quelques minutes d’entretien avec M. Charles Adjamayi, Chef Division ICON-Trans- Logistique. Lisez plutôt.
Bonjour Charles Adjamayi
Bonjour
On a l’information que ICON va prendre la gestion des dépotages au Port. Que – ce qui explique ce débarquement brusque au Port ?
ICON-Trans logistique a eu un protocole d’accord avec le Port Autonome de Lomé depuis le 24 Avril 2014. Un accord qui lui donne droit, normalement de prendre la gestion des dépotages au sein de TP3. Ceux qui s’agitent à dire n’importe quoi, je veux les dire qu’on n’est pas là pour créer de chômage à qui que se soit. Vous savez tous ces dossier qui sont là sont des dossiers des gens du Port. Ils sont près de 800. L’Etat nous a dit qu’il faut reprendre les gens qui travaillent sur le terrain. Si vous allez au Port aujourd’hui et vous citez les noms qui sont sur tous ces documents que vous voyez, ils vont vous répondre. C’est des gens qui sont déjà sur le terrain que nous enrôlons. Ces syndicalistes, ils ont un autre agenda.
Mais parait –il que vous projetez recruter que 150 personnes
C’est faux. Les manœuvres font déjà 400 et ont déjà leurs badges. Ils verront le prix de leurs prestations majorés. Au lieu de 1500f Cfa par conteneur de 20 pieds dépoté avant, ICON paie 2000f. Concernant les conteneurs à 40 pieds, ICON passe de 2000 f à 2500 et 3000 f pour les lourds.
Et je l’ai expliqué que l’arrivée du troisième quai va augmenter le mouvement des conteneurs. Donc on peut engager jusqu’à 1000. Voilà d’ici quelques jours, le quatrième quai aussi sera ouvert. Tous le monde va travailler. Maintenant avec le nouveau système, c’est jusqu’à 22 heure qu’on ferme le Port. Nous avions dit qu’on va faire en sorte que certains viendront le matin et d’autre le soir. C’est comme cela se fait dans les autres pays. On ne veut chasser personne. ICON n’est pas arrivé pour faire des chômeurs. Ceux qui chantent cela sont des gens de mauvaise fois.
Comment ICON compte réorganiser ce secteur ?
Merci. Pour bien faire les choses, ICON s’est engagé à recruter tous les manœuvres sans exception et les chefs d’équipe du Syndicat des manœuvres du Port Autonome de Lomé exerçant déjà avec les commissionnaires en douanes au TP3 à conteneurs. ICON – Trans se charge des salaires, des primes et autres avantages conformément aux accords intervenus entre toutes les parties.
A part les manœuvres qui seront payés journalièrement en raison du travail fait, ICON-Trans prendra en charge leur ticket d’entrée. Par ailleurs, au début 80 agents auront le statut de permanent et seront déclarés à la caisse. Ce qui démontre notre volonté d’assainir le milieu.
Est-ce que dans tous ce que vous venez de dire, vous aviez essayé de contacter les intéressés ?
Monsieur le journaliste, à mille reprises les autorités de ce pays les ont contacté pour les expliquer que ICON est légal, légitime et a fourni des dossiers légaux. Pourtant des gens tapis dans l’ombre tirent les ficelles.
Selon les dires, c’est le projet d’un certains Alpha Abalo que vous avez récupéré. Que pensez-vous de cela ?
Mon frère, ce Monsieur Alpha Abalo fait du chantage. Si vous le posez une question le matin il va vous dire une autre chose. A midi, il dit encore autre chose et le soir c’est le pire. ICON a fait sa soumission le 13 Novembre 2013. Maintenant il a eu une note d’acceptation par les autorités du Port le 24 janvier 2014. Maintenant, le Port a signé le papier d’acceptation à ICON le 3 Avril 2014. Le protocole d’accord avec ICON a été signé le 24 Avril 2014. Normalement on devait commencer depuis ce jour là. Or M. Alpha Abalo a écrit son projet le 19 Novembre 2014. Il l’a déposé au Port le 25 février 2014. Nous on a déposé le 13 Novembre 2013. Les autorités on vérifié tout ça. Il ne faut pas qu’il vienne nous faire du chantage. Maintenant, le Port lui a adressé une lettre de refus le signifiant qu’il a déjà légué le Port à une autre personne le 3 Avril 2014. On lui et Kotoko pour les demander ce qu’ils veulent. Et si c’est le travail qu’ils veulent qu’ils vont travailler. On n’a besoin des gens pour le travail. Leur seule réponse est qu’ils veulent prendre le poste de Directeur Général. Imagine un peu Monsieur le journaliste que tu as créé ton entreprise et tu as fait signe à quelqu’un d’autre vient travailler avec moi et il te dit qu’il veut être DG. Finalement, je ne sais plus ce qu’ils veulent ces Monsieur.
Dite-nous si vous allez commencer le travail comme ils le disent ?
On envisage commencer le travail ce 12 janvier si les autorités nous donne le OK. Puisqu’il y a des questions de sécurité. Car vous n’êtes pas sans savoir que les autres ne vont pas nous laisser comme cela commencer. Surtout ceux qui sont habitués aux vols Au Port il y a des gens propres et des gens qui sont souillés. Et on a adressé une lettre aux autorités dans se sens. Sino nous pensons rentrer dans nos droits ce 12 janvier.
Si vous avez un mot en guise de conclusion ?
Je souhaite vivement que chacun ball à terre et il sera décent que des gens arrêtent de voir en noir tout ce qui se fait en bien s’ils ne sont pas les initiateurs. Nous n’avons bousculé de force personne pour s’ériger en société de dépotage au TP3 à conteneurs. C’est la résultante d’un long processus qui a requis l’assentiment de tous les partenaires opérant au TP3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *