Election présidentielle de 2015: Des missions d’observation étrangères qualifient le scrutin de  »Globalement satisfaisant »

institut

Des missions d’observations électorales étrangères accréditées pour la supervision de l’élection présidentielle du 25 avril ont qualifié le déroulement du scrutin de « globalement satisfaisant » au cours des conférences de presse animées les 26 et 27 avril à Lomé.

Ces échanges avec la presse sont à l’actif des missions d’observations de la Communauté Economique  des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de Gorée Institute et  de l’Union Africaine (UA) qui ont déployé respectivement 100, 75 et 43 observateurs sur l’ensemble du territoire.

Ces rencontres ont permis aux chefs des délégations de ces missions de faire le point des rencontres menées  avec des acteurs politiques et institutions  impliquées  dans le processus électoral avant le jour du scrutin pour une élection apaisée. Elles ont été aussi l’occasion pour ces missions de faire des recommandations au gouvernement, aux partis politiques, à la société civile et à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Dans leur déclaration, ces délégations ont précisé qu’elles avaient pour objectif l’évaluation indépendante, objective et impartiale du processus électoral.

Durant leur séjour, ces missions ont exhorté les parties prenantes à renforcer les conditions d’un climat de confiance et de consensus en vue d’une élection crédible et apaisée en témoigne l’accord signé le 24 avril entre les représentants des candidats, le gouvernement  et la CENI en présence de ces missions d’observations. Cet accord a abouti à  la mise sur pied d’un comité d’accompagnement auprès de la CENI.

S’agissant du scrutin, ces observateurs ont constaté que la grande majorité des bureaux de vote visités ont été ouverts à l’heure avec la présence des délégués des parties politiques.

Aussi le matériel électoral était disponibles à temps et en quantité suffisante, les urnes étaient scellées et placées de manière visible pour le public. Selon ces missions d’observateurs, le dépouillement s’est déroulé dans la transparence, le calme et sans ingérence de personnes extérieures.

Concernant  les  recommandations,  ces  missions  d’observations  ont  encouragé  le gouvernement à poursuivre les réformes institutionnelles et politiques en vue du renforcement de la démocratie et des institutions. Elles ont proposé à l’exécutif togolais de renforcer le dialogue politique en instituant un cadre permanent entre les acteurs politiques en vue de la préservation du climat de paix et de cohésion nationale.

A l’endroit des partis politiques, ces délégations ont préconisé des actions d’éducation civiques et électorales à l’intention de leurs militants ainsi que des sessions de formation en faveur de leurs délégués dans les bureaux de vote. Elles ont proposé aux organisations de la société civile de renforcer les actions d’éducation civique surtout en milieu rural et auprès des jeunes.

Le chef de la mission des observateurs de la CEDEAO,  l’ambassadeur Amos Sawyer et celui de Gorée Institute, l’ambassadeur Saidou Nourou Ba ont salué la maturité dont-ont fait preuve le peuple togolais le jour du vote ainsi que le travail abattu par la FOSEP 2015. Ils ont lancé un appel à toute la population à s’abstenir de tout acte de violence, d’intimidation ou de provocation après la proclamation des résultats par la CENI.

Les togolais sont toujours dans l’attente des résultats provisoires et la CENI dispose de six jours après le scrutin pour proclamer ces résultats.

587 réflexions sur “Election présidentielle de 2015: Des missions d’observation étrangères qualifient le scrutin de  »Globalement satisfaisant »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *