ECOBANK-TOGO ORGANISE UNE SEANCE DE DEPISTAGE GRATUIT DU DIABETEET OFFRE DU MATERIEL A L’ATD

 La filiale togolaise de la banque panafricaine «Ecobank »a célébré, le samedi 14 novembre à Lomé, la journée dédiée à cette institution, en organisant une séance de dépistage gratuit du diabète au profit de la population de la commune Golfe 1.La banque a aussi offert du matériel à l’Association togolaise du diabète (ATD) qui célèbre le même jour la Journée mondiale du diabète. Le groupe Ecobank célèbre, chaque année, depuis 2013, une journée dénommée «Journée Ecobank». C’est une manifestation au  cours de laquelle la banque participe aux activités sociales au profit des communautés des pays dans lesquels elle exerce son activité. A travers cette journée, commémorée dans les 33 filiales en Afrique, la banque entend contribuer à l’engagement citoyen de l’entreprise. Cette activité, inscrite au programme de la Fondation Ecobank, se décline comme un instrument de mise en œuvre de la responsabilité sociale de cette institution. Pour marquer cet événement, Ecobank-Togo a poursuivi les activités inscrites dans la campagne triennale baptisée «Ensemble pour une meilleure santé ». Elle a donc privilégié, tout comme l’an dernier, la sensibilisation et la prévention des Maladies non transmissibles (MNT)

Pour le Directeur Général (DG) d’Ecobank Togo, Souleymane Touré, la banque a une responsabilité sociétale et il est extrêmement important qu’elle contribue au bien-être des communautés dans lesquelles elle évolue puisqu’il ne peut pas avoir un développement sans la santé. «La problématique liée au diabète qui fait partie des maladies non transmissibles, tue beaucoup et il est normal qu’Ecobank accorde une attention particulière au diabète puisque les conséquences liées à cette maladie sont vraiment très graves», a expliqué le DG. «Prévenir, vaut mieux que guérir, c’est dans ce sens que Ecobank se joint à l’Association togolaise du diabète pour mutualiser les actions afin de mieux accompagner la population togolaise», a indiqué M. Touré. Cette année, le dépistage gratuit du diabète a été organisé au centre communautaire de Bè au profit de la population de la commune Golfe 1. La banque a aussi remis du matériel à l’ATD. Le matériel est composé d’un dispositif de lavage des mains et des thermo flachs destinés à la lutte contre la pandémie de coronavirus(COVID-19) ainsi que des bandelettes réactives, des rouleaux de coton, de l’alcool, des tensiomètres, de pèse-personne et des lecteurs de glycémies. Outre ces actions, la banque a initié une séance de sensibilisation de la population du Golfe 1 sur la maladie. La sensibilisation a été animée par Pr. Bello Mofou, chef division de la surveillance des MNT et le président de l’ATD, Agounon Edorh Edouard. Ceux-ci ont sensibilisé l’assistance sur le diabète, une maladie chronique qui survient lorsque le pancréas ne produit pas assez d’insuline ou lorsque l’organisme n’est pas capable d’utiliser efficacement l’insuline qu’il produit. Une invite aux diabétiques à sortir de l’ombre «La maladie se manifeste par certains signes par exemple lorsqu’on boit beaucoup d’eau sans être satisfait, lorsqu’on mange énormément sans être satisfait et contrastant avec un amaigrissement, lorsqu’on urine beaucoup également, il faut penser qu’on peut avoir le diabète et aller vers les personnes référents, les agents de santé dans la pyramide sanitaire togolaise », a expliqué Pr. Bello. Il a recommandé, entre autres, des activités sportives au moins 30 min par jour, la consommation des fruits et des légumes. Le diabète, dit-il peut provoquer de multiples complications telles que la cécité, des accidents vasculaires cérébraux, une insuffisance rénale et même une amputation. Dans ce contexte de COVID-19, le chef division de la surveillance des MNT a mis l’accent sur la prévention et invité les diabétiques à sortir de l’ombre et à éviter l’auto traitement. «Il faut aller vers le personnel de santé et suivre les conseils prodigués en mettant aussi en œuvre les gestes barrières pour être à l’abri du virus car c’est fatale lorsque vous êtes diététique et que le virus entre dans votre organisme », a conseillé Pr Bello. 442 millions d’adultes souffrent de diabète dans le monde, soit une personne sur 11, d’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Au Togo, au dire du Pr. Bello, en 2019, environ 24.000diabétiques se sont faits consultés dans les centres de santé et cette année, les chiffres dépassent déjà les 20.000 au mois de novembre. «Ces chiffres sont la face-caché du problème, nous pouvons multiplier ces données par trois ou quatre, parce qu’il y a plein de personnes qui sont diabétiques », a martelé Prof Bello.

AJA/OAF