DIPLOMATIE :LE NOUVEL AMBASSADEUR D’ ARABIE SAOUDITE A PRIS FONCTION

Le président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, a reçu le mercredi 3 février à Lomé, les lettres de créance du nouvel ambassadeur d’Arabie Saoudite au Togo, M. Meshal Hamdan AlRoqi. Le diplomate saoudien, après le cérémonial, a eu son premier entretien avec le chef de l’Etat. Les discussions ont porté sur les voies et moyens de renforcement de la coopération entre Riyad et Lomé. «Je suis très heureux d’être reçu par son Excellence le président de la République du Togo. Nous avons évoqué les relations que le Royaume d’Arabie Saoudite développe avec le Togo.

Cette coopération couvre les secteurs tels que le chef de l’Etat et le nouveau diplomate l’agriculture, la concertation diplomatique, l’économie et le développement de beaucoup de projets». Diplomate de formation, M. Meshal Hamdan AlRoqi est né le 5 octobre 1967. Nanti du Diplôme d’Etudes Diplomatiques de l’Université du Roi Saud, il entame sa carrière professionnelle par le Togo avec la remise ce jour de ses lettres d’accréditation. L’Arabie Saoudite et le Togo entretiennent d’excellentes relations de coopération marquées par un accord-cadre. Togo-Arabie Saoudite : une coopération diversifiée et agissante Les relations de coopération entre le Togo et le Royaume d’Arabie Saoudite ne cessent de s’intensifier au fil du temps. Elles se sont formalisées dans un cadre juridique de coopération marquée par la signature de diverses conventions de financement de projets de développement et d’échanges commerciaux Au plan bilatéral, les deux pays entretiennent des relations fructueuses dans les domaines commercial, économique, social et culturel à travers le Fonds saoudien de développement (FSD). Dans le secteur économique, le Fonds a joué un rôle important au Togo depuis les années 80 pour le financement de divers projets à hauteur de 8,250 milliards de FCFA touchant notamment l’agriculture, les infrastructures routières et l’hydraulique. Le Fonds a permis la réhabilitation de la route Kpalimé-Atakpamé pour un coût estimé à 12 millions de dollars US et TandjouaréCinkassé d’un montant de 6,5 millions de dollars US. Il a également servi à mettre en œuvre des Projets d’aménagement des terres agricoles dans la région de mission Tové (PARTAM) Le nouvel ambassadeur d’Arabie Saoudite au Togo, financés à hauteur de 4,5 millions de dollars US, Meshal Hamdan Alroqi des forages et des systèmes d’irrigation dans les zones rizicoles. Dans le domaine commercial, les relations se sont renforcées à travers l’exportation des produits tels que le café, le cacao, le coton, le bois, l’ananas, le phosphate et le marbre. Le Togo importe, pour sa part, de l’Arabie Saoudite essentiellement le pétrole et les appareils électroniques. Les liens de coopération ont été également concrétisés par la signature d’un accord de coopération relatif aux services aériens. La Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) en partenariat avec celle de l’Arabie Saoudite à travers des échanges entre les investisseurs et opérateurs économiques des deux pays. Avec l’appui de la Banque islamique de développement (BID) dont le siège est à Djeddah, le Togo a bénéficié du financement dans un cadre multilatéral pour la construction de la route Aouda-Sokodé-Kara, l’expansion du réseau de transmission et de distribution d’électricité sur le tronçon Dapaong-Mango ainsi que le développement de l’enseignement de base. Les deux pays entretiennent aussi des relations dans les domaines religieux et humanitaire.

Service de Communication de la Présidence