DES EXPERTS DES PAYS FRANCOPHONES EN SEMINAIRE A LOME

Le premier atelier francophone de formation sur l’intégration des Objectifs de Développement Durable (ODD) dans la planification nationale se tient les 17 et 18 décembre à Lomé.

Cette rencontre est à l’initiative du ministère de l’Économie, des Finances et de la Planification du Développement. Elle regroupe des représentants de l’administration publique, du système des Nations Unies, des institutions de la République, des partenaires financiers et techniques, de la société civile et des délégués d’autres pays francophones.

L’atelier a pour finalité de fournir les matériaux techniques nécessaires à l’intégration des ODD dans la planification nationale. Il permettra également de déterminer les outils et la méthodologie appropriée pour la prise en compte des ODD dans les politiques et projets de développement, y compris les questions de financement, de suivi et d’évaluation.

Les participants plancheront sur plusieurs thématiques notamment « le programme à l’horizon 2030 : D’où venons-nous ? Où allons-nous ? » ; «Travailler ensemble : ODD et intégration des politiques » ; « Suivi et examen pour la mise en œuvre du programme à l’horizon 2030 » et « Convertir le programme mondial en objectifs nationaux ».

Le ministre de l’Environnement et des Ressources forestières, André Johnson a laissé entendre que le monde entier a adopté le programme de développement durable pour l’après 2015 qui selon lui permettra à chacun de vivre dans la dignité d’ici 2030.

 Il a rappelé que le Togo a activement pris part au processus qui a conduit à l’adoption de « cet ambitieux programme ». Le ministre a aussi indiqué que cet atelier vient soutenir « notre pays dans sa dynamique de mise en place des outils d’intégration des nouvelles thématiques émergentes dans la planification nationale et le réconforte dans sa posture d’Etat pilote du processus de l’agenda 2015 ».

Le secrétaire général du ministère de l’Economie, des Finances et de la Planification du Développement, Etsri Homevor a indiqué que le programme de développement à l’horizon 2030 porte les marques d’une dynamique nouvelle avec l’apparition de plusieurs thématiques émergentes. Pour lui, cette formation doit permettre aux Etats d’ancrer dans la pratique, les changements de paradigmes et d’approches qui doivent intervenir dans la gestion du développement.

Pour le représentant résident de l’UNICEF au Togo, Dr Isselmou Boukhary, cet atelier offre l’opportunité aux pays d’expression française de se familiariser avec les outils indispensables à la mise en œuvre du programme de développement post-2015 adopté le 25 septembre 2015 à New-York par les chefs d’Etats et de gouvernements.

Les 17 objectifs portent sur la pauvreté, la faim zéro, la bonne santé et bien-être, l’éducation de qualité, l’égalité entre les sexes, l’eau propre et assainissement, l’énergie propre et d’un coût abordable, le travail décent et croissance économique, l’industrie innovation et infrastructures. Ces Objectifs inclus également les inégalités réduites, les villes communautés durables, la consommation et production responsables, les mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques, la vie aquatique, la vie terrestre, la paix, justice et institutions efficaces, partenariat pour la réalisation des objectifs.

Ces ODD conçus pour parachever au cours des 15 prochaines années, les efforts entamés dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) sont le fruit d’un processus de négociation démarré depuis la conférence des Nations Unies sur le développement durable tenue à Rio de Janeiro au Brésil, du 20 au 22 juin 2012. Son objectif fondamental est de mettre fin à l’extrême pauvreté, protéger la planète, lutter contre les inégalités et l’injustice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *