DERNIER HOMMAGE DES DEPUTES A FEU MODIBO BALAKIYEM

Spread the love

Les députés ont rendu, ce jeudi 28 octobre à Lomé, un dernier hommage à feu Modibo Touré Essohanam Balakiyem, 2ème questeur de l’Assemblée nationale, décédé le 13 octobre dernier. Cette cérémonie a été présidée par la présidente de l’hémicycle, Mme Yawa Djigbodi Tsègan. Après l’arrivée de la dépouille mortelle, une minute de silence a été observée en mémoire de l’illustre disparu. « L’ultime intervention » du défunt au parlement, la sonnerie aux morts, le dépôt de gerbes, l’exécution de l’hymne national, le recueillement devant la dépouille mortelle par la présidente de l’Assemblée nationale et les salutations d’usage de l’assistance à la famille éplorée ont marqué cette cérémonie d’hommage.
Cette cérémonie a connu la présence des anciens présidents de l’Assemblée nationale, des présidents d’autres institutions de la République, du grand chancelier des ordres nationaux. Etaient également présents, des anciens premiers ministres, des membres du gouvernement et de la famille du défunt, ainsi que d’autres autorités militaires, politiques et traditionnelles.

La représentation nationale, à travers le député Ihou Attigbé, a révéré « la mémoire d’un homme d’exception, par son incomparable humilité, sa simplicité, sa fraternité et sa maîtrise de soi. Un homme à la fois réservé et tout aussi chaleureux dans le confort de la proximité ». Elle a exprimé à sa famille, à ceux qui l’ont connu et aimé, ses sincères condoléances.
Le fils du défunt, Ismaïl Modibo a, au nom de la famille éplorée, exprimé sa reconnaissance au chef de l’Etat pour les nombreuses marques d’affection et de soutien multiforme à leur famille depuis la maladie jusqu’au décès de feu Modibo. Il a remercié les députés, surtout la présidente de l’Assemblée nationale pour l’excellente relation de fraternité qu’ils entretenaient avec leur collègue disparu.
Né le 31 décembre 1960 à Lama-Tessi dans la préfecture de Tchaoudjo, feu Modibo Balakiyem a débuté sa carrière professionnelle par la prestation de serment devant le tribunal de droit moderne de première instance de Lomé le 10 avril 1987 à la Direction générale des impôts. Parallèlement à sa vie professionnelle, feu Modibo s’est pris de passion pour la politique. C’est en 2018 qu’il fut élu député dans la préfecture de Tchaoudjo sous la bannière du parti Union pour la République (UNIR). En homme de paix, discret et travailleur, il s’est vu confier le poste de 2ème questeur du bureau de l’Assemblée nationale. OAF/AR

Digiqole ad
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité