DELIMITATION DES FRONTIERES MARITIMES ENTRE LE TOGO ET LE GHANA:LES DEUX PARTIES DISPOSEES A DISCUTER DES ARRANGEMENTS PROVISOIRES

Le comité technique de négociation de la délimitation des frontières maritimes entre le Togo et Ghana a tenu sa 6ème réunion du 23 au 25 mars à Lomé. Les deux parties se sont mis d’accord pour discuter des arrangements provisoires.

Lors de la 5ème réunion du comité technique à Accra en août 2019, la délégation ghanéenne avait souhaité une conclusion des arrangements provisoires. La rencontre de Lomé a permis aux deux parties de réaffirmer leur disponibilité à discuter de cette question conformément aux principes du droit international. Sur la question des arrangements provisoires, il est convenu d’examiner les points relatifs à l’identification de la zone maritime faisant l’objet de dispute. Les deux délégations ont aussi accepté la prise en compte dans les arrangements provisoires des domaines comme les patrouilles 4mixtes, la pêche, la recherche et l’exploitation non invasive, les ressources minières, la navigation maritime et les questions environnementales. Elles ont retenu que les négociations soient menées simultanément sur les arrangements provisoires et la délimitation de la frontière maritime pour parvenir à un cadre global négocié.  La 6ème réunion a aussi donné l’occasion aux deux parties de prendre connaissance des résultats de la sous-commission technique conjointe sur la première borne frontière terrestre (S1) identifiée lors des précédentes discussions. Elles ont instruit la sous-commission de tenir une réunion du 20 au 22 avril 2021 à Hô au Ghana pour harmoniser ces coordonnées. Un agenda des négociations a été adopté fixant leur aboutissement à novembre 2021. La prochaine réunion du comité technique a été fixée du 22 au 24 juin à Accra au Ghana. Par ailleurs, le procès-verbal de la 5ème réunion tenue à Accra les 22 et 23 août 2019 a été adopté. Les travaux de la 6ème rencontre ont été clôturés par le ministre de la Sécurité du Togo, GalYark Damehane en présence de son homologue du Ghana, Albert Kan-Dapaah. Il y avait aussi le ministre Conseiller pour la Mer, Stanislas Baba, le Coordinateur national des frontières du Ghana, Gal de Brigade Emmanuel Kotia, le négociateur principal du Togo, Damipi Noupokou et d’autres personnalités des deux pays. TF/DHK