DANIELLE ADABRA lance le « Festival Natural Beauty »

La dépigmentation et le défrisage sont des mauvaises pratiques que se livrent généralement nos sœurs pour se faire soit disant « belle ». En effet c’est un fléau qui touche beaucoup de femmes africaines et aussi togolaises. Ces pratiques ne sont pas sans conséquence à expliquer Daniella Adabra, au cours du lancement officiel du « Festival Natural Beauty » ce samedi 24 juin à Lomé.

Nombreuse sont les filles qui ignorent les dangers de ces pratiques et il est temps d’éveiller les consciences sur ces habitudes dangereuses. Beaucoup de ces femmes n’aiment pas la nature réelle de leurs cheveux et n’aiment pas leur  peau noire. Elles veulent être claires de peau et ne mesure pas les dégâts à long terme sur leur santé.

Ensemble durant ce festival les acteurs vont donner des conseils et pratiques naturels pour prendre soin de sa peau et avoir des cheveux crépus et naturels. Ainsi deux grands événements sont en perspectifs notamment l’exposition-vente, conférence-débat, projection de films et shoting prévus le 15juillet à Agora Senghor puis la grande messe de l’élection de la plus belle fille appelé « miss natural Queen » à retenir, le 22 juillet à Eda oba (Lomé). Le projet compte toucher les autres villes du pays au cours des prochaines éditions à laisser entendre la directrice Daniella Adabra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *