COVID-19/ SITUATION DES CONTAMINATIONS INQUIETANTE : 3142 CAS POSITIFS EN UNE SEMAINE

Spread the love



La situation des contaminations à la Covid-19 est inquiétante depuis deux semaines, passant de 2014 cas positifs la semaine dernière à 3142 cette semaine, a annoncé le coordonnateur national de la gestion de la riposte à la Covid-19, Pr Djibril Mohaman. C’était lors de la première conférence de presse de l’année 2022 relative au briefing hebdomadaire sur la pandémie tenue le mercredi 5 janvier à Lomé. « Nous sommes partis de la 49ème semaine avec 1,3 % de taux contagiosité à 26,83% de taux de contagiosité actuellement. Vous voyez qu’on a multiplié le taux de contagiosité par plus de 25 », a déploré Pr Djibril. Il a fait savoir que, le Togo est actuellement dans la 3ème vague avec en moyenne 300 cas diagnostiqués quotidiennement. « La majorité des cas graves recensés au CHR Lomé commune et les 5 décès de cette semaine sont des personnes non vaccinées ayant des comorbidités. A ce jour 31 cas graves dont 3 critiques, 17 sévères et 11 modérés sont hospitalisés dans ce centre », a-t-il précisé.
Le coordonnateur national a rappelé que le vaccin est un moyen efficace de lutte contre les formes graves. Il a souligné « que même si nous sommes vaccinés nous pouvons contaminer les autres donc nous devons continuer de nous protéger pour pouvoir protéger les autres ». S’adressant aux personnes se plaignant du syndrome grippal, il a invité ces dernières à se faire tester, même s’ils sont en bonne santé.
Aux dires du Pr Djibril, la couverture vaccinale au Togo est de 1.392.240 pour les personnes qui ont reçu au moins une dose du vaccin ; 1.025.878 pour celles qui ont eu les deux doses et de 2161 pour les personnes vaccinées des trois doses. A l’entendre, la campagne de vaccination est toujours ouverte aux personnes n’ayant jusqu’ici pris aucune dose de vaccins contre la Covid-19.
Le conférencier a rendu hommage aux journalistes qui ont servi de relais pour les sensibilisations contre cette pandémie et au personnel soignant dans les hôpitaux publics
et privés qui sont toujours mobilisés sur le front contre la pandémie. « Nous comptons sur la mobilisation de tous pour venir à bout de cette vague et finalement de cette pandémie pour que nous puissions reprendre nos activités », a-t-il conclu.
OAF/AR

Digiqole ad
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp