COVID-19 :LE COMPLEXE SCOLAIRE ASSOMPTION DE SOKODE FERME POUR CAUSE DE CONTAMINATIONS

Le responsable de la coordination nationale de gestion de la riposte au Covid-19, Prof. Djibril Mohaman, a annoncé le mercredi 17 février à Lomé, la fermeture du complexe scolaire Assomption de Sokodé, dans la préfecture de Tchaoudjo, suite à la détection de 26 cas de contaminations au coronavirus (covid-19) parmi les élèves et enseignants. L’information a été donnée au cours de la conférence de presse hebdomadaire de la coordination. Selon le coordonnateur national, cette augmentation de cas dans la préfecture de Tchaoudjo, (53 cas en général) a fait grimper les Vue partielle de l’assistance chiffres des cas positifs durant la semaine en cours. « Après la détection de ces cas, ledit lycée a été immédiatement fermé afin de rompre la chaîne de contaminations au virus », a-t-il affirmé. Parlant des chiffres de la semaine au plan national, Prof. Djibril a mentionné 377 cas positifs à la Covid-19 contre 404 cas la semaine dernière, 464 guéris avec malheureusement un décès. Il a expliqué qu’il y a eu cette semaine une légère régression des chiffres dans le pays. « Cette semaine, il a été testé 43 cas positifs dans la région des Savanes. La baisse du nombre de contamination est faible dans le grand Oti et significative dans le grand Tône », a ajouté le coordonnateur. Prof. Djibril a fait cas aussi de la désinformation grandissante sur les réseaux sociaux entrainant des doutes sur l’utilisation des bavettes et des moyens pour combattre la pandémie. Il a pour cela invité la population à chercher les informations fiables sur le coronavirus en s’approchant des scientifiques pour une vérification avant toute publication. « Il faut faire attention à la circulation desdites informations et des commentaires car, l’Etat togolais tient à la santé de la population », dit-il. En ce qui concerne le vaccin contre la Covi-19, Prof Djibril a rappelé qu’il sera disponible d’ici le mois prochain. Il a précisé que la vaccination se fera selon un programme précis en tenant compte de la quantité obtenue par notre pays. Il a souligné que le personnel de santé est prioritaire, s’en suivra les personnes vulnérables, celles présentant des comorbidités et celles plus âgées. OAF/MG