COMMUNIQUÉ DU GOUVERNEMENT

1. Face à l’inquiétante flambée de la pandémie à la Covid 19 dans notre pays, après consultation du conseil scientifique et des différents acteurs, le gouvernement tient à rappeler que toutes les mesures restrictives restent en vigueur.

2. Elles sont d’application stricte et précisées comme suit :

a. Interdiction de toutes les manifestations culturelles, sportives et politiques pour une durée d’un (1) mois à compter du 10 septembre 2021 ;

b. Interdiction de toutes les célébrations de mariages civils, religieux et traditionnels pour une durée d’un (1) mois à compter du 10 septembre 2021 ;

c. Fermeture de tous les lieux de culte pour une durée d’un (1) mois à compter du 10 septembre 2021 ;

d. Interdiction des funérailles ;

e. Demande d’autorisation auprès du préfet pour les cérémonies d’enterrement (15 personnes au maximum) ;

f. Fermeture des grands bars et des discothèques et boîtes de nuit ;

        i. La liste des bars concernés fera l’objet d’un arrêté du ministre chargé des loisirs

g. Interdiction des ateliers et des réunions physiques pour une durée d’un (1) mois à compter 10 septembre 2021. Les administrations sont invitées à privilégier les réunions virtuelles, le cas échéant, assujettir l’accès à la présentation d’une preuve de vaccination ;

h. Présentation d’une preuve de vaccination pour accéder aux bâtiments administratifs ;

3. Tout contrevenant à ces mesures s’expose à des sanctions conformément aux lois et règlements en vigueur.

4. Le gouvernement invite les responsables de chaque secteur (transport ; artisanat ; commerçant et commerçantes des marchés etc) à poursuivre la concertation afin de faire respecter les mesures et, le cas échéant, définir ensemble les solutions les plus adaptées pour garantir une application stricte.

5. Il encourage la population à se faire massivement vacciner, à respecter les mesures barrières et à rester vigilante.

6. Seul ce sursaut individuel et collectif nous permettra de reprendre progressivement une vie active normale.

7. La liberté collective dépend de la responsabilité individuelle de chacun. Un ajustement des mesures sera fait selon l’impact du respect des mesures sur la courbe ascendante de la pandémie.

Fait à Lomé, le 09 septembre 2021

Le Gouvernemen