Auto: Buemi doit laisser filer un 3e titre de champion

Sébastien Buemi n’est pas parvenu à conquérir un 3e titre de champion du monde d’endurance (WEC). Le Vaudois et ses coéquipiers de la Toyota no 8 Brendon Hartley/NZL et Kazuki Nakajima/JPN ont fini au 2e rang lors des 8 Heures de Bahreïn.

La victoire et le titre sont revenus à la Toyota no 7 pilotée par le Japonais Kazuki Nakajima, le Britannique Mike Conway et l’Argentin José Maria Lopez. Ce trio a bénéficié de la règle controversée du « success handicap » qui a ralenti la no 8 d’une demi-seconde au tour. L’équipage de Sébastien Buemi était en tête du championnat avant cette ultime épreuve de la saison.

Cette course était la dernière de l’histoire de la catégorie des LMP1, en place depuis 2012. Dès la saison prochaine, elle sera remplacée par les Hypercars, dérivés de modèles de série, et dont les performances seront moindres.

Buemi avait été champion du monde WEC en 2014, puis en 2018/19. Cette année, le Suisse a remporté les 24 Heures du Mans pour la 3e fois consécutive.

ats/scho