« Aucun indice » d’une fraude électorale à Genève n’a été trouvé à ce stade

Le procureur général de Genève Olivier Jornot n’a à ce stade pas trouvé d’indice qu’une fraude électorale a été commise au sein du Service des votations et élections. Il n’a pas trouvé non plus de fait relevant de corruption, a-t-il déclaré lundi.

« Je n’ai aucun indice d’une fraude électorale avérée », a expliqué le magistrat lundi, quelques jours après la découverte d’une possible fraude électorale à Genève le 9 mai. Il n’a pas de preuve, sur les éléments dont il dispose à ce stade des investigations, que des votations passées ont été affectées dans leurs résultats par des manoeuvres frauduleuses, ni que les votations du 19 mai prochain puissent être viciées par des manoeuvres électorales.

L’enquête se poursuit, a souligné Olivier Jornot, qui précise que de nombreuses personnes doivent encore être entendues.

Suspect libéré

Le suspect, qui travaille comme auxiliaire au Service des votations et élections (SVE), a été confronté pendant neuf heures à sa principale accusatrice, également auxiliaire dans ce service. Olivier Jornot précise qu’il n’a pas plus d’indices que d’autres cadres et d’autres personnes du service aient commis des infractions.

Le suspect a été libéré, le Ministère public estimant qu’en l’état les charges pesant sur lui étaient insuffisantes. Le prévenu a toutefois l’interdiction de se rendre dans les locaux du Service des votations et élections et n’a pas le droit d’entrer en contact avec ses collègues.

Dysfonctionnements

Si Olivier Jornot a écarté, à ce stade de l’enquête, les soupçons de fraude, il a bel et bien remarqué des dysfonctionnements au SVE. « Dans un domaine aussi sensible, le processus en vigueur n’est pas toujours appliqué avec la rigueur que l’on serait en droit d’attendre », a-t-il relevé.

La perquisition menée jeudi dernier a ainsi permis de découvrir une certaine désorganisation. Une vingtaine d’enveloppes ouvertes et environ 80 autres fermées venant des Suisses de l’étranger ont été trouvées dans le bureau du prévenu. Quelques bulletins déchirés ont aussi été découverts dans une poubelle.

jvia avec ats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *