Athlétisme: le champion du monde Christian Coleman suspendu deux ans

Le sprinter américain Christian Coleman, champion du monde en titre du 100 m, a été suspendu deux ans pour manquements à ses obligations de localisation antidopage. L’Unité d’intégrité de l’athlétisme (AIU) l’a annoncé.

Coleman, 24 ans, se voit ainsi fermer la porte des Jeux olympiques de Tokyo, reportés à l’été 2021. Il a 30 jours pour faire appel. L’athlète était suspendu provisoirement depuis le 14 mai pour trois manquements à ses obligations de localisation antidopage. Sa suspension se terminera le 13 mai 2022, de quoi le priver des Jeux mais a priori pas des Mondiaux de Eugene reportés à l’été 2022.

Les athlètes de très haut niveau sont soumis à de scrupuleuses obligations de localisation, devant en plus renseigner chaque jour un créneau afin de pouvoir être testés de façon inopinée. Trois manquements à ces obligations en moins d’un an sont passibles de 2 ans de suspension.

Christian Coleman domine le sprint mondial depuis la retraite de la légende jamaïcaine Usain Bolt en 2017. Champion du monde flamboyant sur 100 m (9 »76) et sur le relais 4×100 m à Doha en octobre 2019, il compte également deux autres médailles d’argent mondiales (sur 100 et 4×100 m en 2017) et détient le record du monde du 60 m en salle (6 »34).

ats/bur