ASSEMBLEE NATIONALE : OUVERTURE DE LA 2E SESSION ORDINAIRE DE L’ANNEE 2021

La 2ème vice-présidente de l’Assemblée nationale, Ibrahima Mémounatou, représentant la présidente de l’hémicycle, a présidé, ce mardi 7 septembre à Lomé, la cérémonie d’ouverture de la 2ème session ordinaire de l’année 2021, conformément aux dispositions de l’article 55 alinéa 3 de la Constitution.
Les travaux seront consacrés à la session budgétaire qui sera essentiellement marquée par l’étude, l’examen et le vote de la loi de finance, exercice 2022. Les députés examineront aussi les rapports d’étude de treize projets de loi déposés par les commissions permanentes. Par ailleurs, les rapports de dix autres projets de loi affectés aux commissions sont également attendus pour adoption en plénière. Selon la 2ème vice-présidente, la conférence des présidents, en accord avec le bureau, établira un calendrier d’examen en plénière pour leur étude et adoption. « Il nous faut explorer des pistes pour doter notre pays d’un budget visant prioritairement à lutter contre la COVID-19 tout en soutenant la relance de l’économie et la création de plus d’emplois, gage de la prospérité pour les togolais. L’objectif est à la fois de répondre aux besoins urgents d’aujourd’hui et de bâtir la cité à long terme », a confié l’Honorable Ibrahima ajoutant que « Nous avons l’obligation de maintenir, mieux encore de relever la performance de notre production législative ».

La représentante de la présidente de l’Assemblée nationale a fait remarquer que l’hémicycle note avec satisfaction que le Togo a réalisé une bonne performance en matière de mobilisation des ressources, soit plus de 52% par rapport aux prévisions budgétaires de 2021. « La consolidation de ces acquis constitue un défi à relever et l’assemblée va continuer d’accompagner l’exécutif, en vue de la création des conditions d’une mobilisation optimale », at-elle souligné. La 2ème vice-présidente de l’Assemblée nationale, a saisi cette occasion pour rendre, au Vue partielle des membres du gouvernement présents nom de son institution, hommage au chef de l’Etat, pour les mesures prises dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire, afin de renforcer la résilience des populations et relancer l’économie nationale. « Je nous exhorte à fédérer davantage les énergies pour atténuer les dissensions et créer, au sein de l’hémicycle une synergie parlementaire fraternelle et ambitieuse qui servira les intérêts du Togo et de son peuple. Je ne doute point que, durant cette nouvelle session, nous allons ensemble poursuivre et renforcer cette collaboration institutionnelle, en vue de l’atteinte des objectifs communs », a souhaité Mme Ibrahima. Cette cérémonie d’ouverture a connu la présence des membres du gouvernement et des représentants du corps diplomatique accrédités au Togo, des anciens présidents de l’Assemblée, des anciens Premiers ministres, des présidents des institutions de la République. Etaient également présents, les préfets d’Agoè-Nyivé et du Golfe et d’autres autorités politiques, administratives, traditionnelles et militaires.

AR/BV