ANCE-Togo tire la sonnette d’alarme sur le danger du tabac en ces temps de la Covid-19

Fumer d’ordinaire est mauvais pour la santé. C’est un fait. Fumer en ces temps de pandémie est suicidaire. Et pour cause, de nombreuses études ont montré que le tabac aggrave la maladie à coronavirus. C’est en substance la sonnette d’alarme qu’a voulu tirer l’ANCE-Togo ce 13 janvier au cours d’une conférence de presse.

Les fumeurs sont très vulnérables à la Covid-19. Et pourtant des informations contraires ont fait le tour des réseaux sociaux quelques mois plutôt. Cette fois, l’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE) a fait une sortie médiatique pour revenir sur le sujet.

Selon le coordonnateur de Projets à l’ANCE-Togo, M. Samiroudine OURO SAMA, cette information selon laquelle le tabac protégerait contre le coronavirus est à prendre avec des pincettes. « Après avoir fumé longtemps ou être fumeur peut exposer une personne au covid-19 et c’est la conclusion que tire l’OMS après la rencontre des experts de la santé publique réunis par l’organisation le 29 avril 2020. Le bilan des études passées en revue a poussé ces spécialistes de la santé à conclure ‘que les fumeurs risquaient davantage de contracter une forme sévère de la Covid-19 que les non-fumeurs’ ».

C’est donc l’occasion d’attirer l’attention du public dans son ensemble à prendre au sérieux la maladie en respectant scrupuleusement les mesures barrières. Mais en dehors, le tabagisme constitue un grand facteur de risque. Pour cela, l’ANCE conseille aux fumeurs d’arrêter car c’est leur propre santé qui est en jeu.

L’ANCE-Togo lance  aussi un appel au gouvernement afin qu’il procède à l’amendement de la loi 210-017 du 31 décembre 2010 portant production, commercialisation et distribution du tabac et ses produits dérivés afin d’inscrire sur les cigarettes des images d’avertissement sanitaires sur les effets néfastes du tabac sur la santé.

En un mot : « Le tabac nuit gravement à la santé » et même les firmes qui le produisent reconnaissent cette réalité.