Afro-club, le hit des platines avec Focalistic, Bobo Wê, Serge Ibaka et Ninho

Cette semaine Fior 2 Bior & Niska, Gally Garvey, Serge Ibaka & Ninho, Bobo Wê, Trey-zo & Rappy Boy, Effie Marcy et enfin Focalistic & Davido rythment les platines de l’Afro-Club.

En Afrique du Sud, Focalistic invite Davido sur le remix de Ke Star
Le rappeur de Pretoria avait prévenu son public avec sa punchline « ase trap tse ke pina tsa ko kasi« , comprenez « C’est pas de la trap, c’est de la vraie musique de rue ». Il y a tout juste trois ans, il était encore inconnu du grand public. C’est le duo Major League qui, en 2018, va le lancer avec le titre 19 Tobetsa. Depuis, il a enchaîné en publiant une multitude de singles et d’EP qui lui ont permis de devenir en l’espace de deux ans l’un des artistes les plus influents du paysage musical national. Son ascension fulgurante lui a donné le surnom de Pitori Maradona (le Maradona de Pretoria, ndlr). C’est ainsi qu’en 2020, il a mis sur le marché l’énorme hit Ke Star extrait de Sghubu Ses Excellent, un projet de 14 titres. Il avait alors déclaré : « C’est un grand pas dans ma carrière ! Mais ce n’est pas mon premier album. Mon premier album sortira sur un label international ». Aujourd’hui, il s’attaque au marché panafricain avec l’aide de Davido sur le remix de Ke Star qui lui a permis d’être nommé aux MTV Africa Music Awards 2021 dans la catégorie Meilleur Hit.

La Camerounaise Effie Marcy chante les louanges de son Sugar Daddy
Dans l’Afro-Club du 25 juillet 2019 nous vous faisions découvrir la chanteuse camerounaise Effie Marcy originaire de Yaoundé. Elle reprenait la chanson de Singuila, La Femme de quelqu’un. La jeune femme, habituée des reprises et des scènes intimistes, a pris le temps nécessaire pour proposer un titre de son propre répertoire. C’est ainsi que Sugar Daddy est arrivé sur les plateformes de streaming le 13 février dernier. Une chanson afropop aux accents zouk et bikutsi. À noter qu’Effie Marcy marche sur les traces de sa mère Kapriss La Duchesse, grande chanteuse de bikutsi au Cameroun. Depuis 2008, elle chante de façon assez régulière sur les réseaux sociaux, abordant les relations humaines et amoureuses dans ses textes. Effie Marcy avait déjà enregistré un album de 15 titres dont la sortie a été repoussée (ou annulée). La seule preuve de l’existence de ce projet est le single Eding. Avec Sugar Daddy elle met de côté sa facette d’interprète de chansons à succès pour enfin se parer de sa seule voix et son talent d’auteure de titres originaux. 

Au Burundi Trey Zo et Rappy Boy font danser avec Papichulo
Les deux frères Trey-zo et Rappy Boy font bouger les quartiers de Bujumbura, leur ville natale. Ils ont grandi dans le quartier Bwiza au sein d’une famille nombreuse de 8 enfants. Trésor Ndayishimiye alias Trey-zo a fait toute sa scolarité à Bujumbura, il a décroché un diplôme en Business et Administration l’an dernier. Trey-zo a commencé à s’intéresser au rap au tout début de la décennie 2010 en écoutant les pointures locales du rap burundais. Il a fallu attendre 2016 pour qu’apparaissent les premiers freestyles de Trey-zo et qu’il commence à se faire un nom dans le milieu urbain. Bien que cette expérience de rap improvisé sur des compositions musicales lui colle à la peau, Trey-Zo a décidé d’y mettre un terme et de s’enfermer en studio afin de concocter des titres en bonne et due forme. Il a convié son frère Rappy Boy sur le premier single Papichulo. Ils ont choisi comme rythme de référence une musique inspirée de l’Amérique latine.

Au Bénin, Bobo Wê fustige La Jalousiedans un titre rap mettant en avant la culture ancestrale de son pays
Lorsqu’on a évoqué le nom de Bobo Wê dans l’Afro-Club du 28 janvier dernier, c’était pour vous parler de sa collaboration Pi Pan avec le comédien Axel Merryl. Celui que l’on considère aujourd’hui comme le rappeur le plus talentueux de la nouvelle scène urbaine du Bénin revient en solo avec La Jalousie. Un titre dans lequel la trap règne en maîtresse du rap. C’est en 2016 que Bobo Wê s’est pris de passion pour la musique en écoutant ses aînés de Cotonou City Crew. Dès lors, il ne lâchera plus le micro et enregistre un single pour son école la Plénitude. C’est aussi à cette époque qu’il s’entoure d’une équipe qui l’accompagne encore aujourd’hui, notamment Kargo son ingénieur de son. En 2020, il a explosé avec le titre La Rue extrait du projet Gangan Trap défendu par plusieurs freestyles. Ce concept était une fusion entre sonorités traditionnelles du Bénin et les musiques urbaines américaines. Original et authentique. Cet univers se retrouve dans la chanson La Jalousie dans laquelle Bobo Wê montre l’importance de la protection des mânes des ancêtres.

Serge Ibaka et Ninho réunis sur le titre Champion, extrait du projet Art du basketteur
Serge Ibaka et Ninho ont dévoilé le morceau Champion. Un titre qui lance Art, un projet mené par le basketteur congolais de Los Angeles. Proche de Dadju depuis plusieurs années, Serge Ibaka avait eu droit à la chanson Mafuzzy Stylecomposée spécialement pour lui. Le basketteur espagnol d’origine congolaise a décidé de réunir autour de lui de nombreux artistes originaires d’Afrique, des Caraïbes et des États-Unis autour d’Art : « Art est un message pour tous, pour les enfants, pour inciter les autres à redonner ». Histoire de bien lancer la promotion autour de cet opus, le sportif a fait appel à l’une des figures majeures du rap français : Ninho. Les deux hommes se sont retrouvés en octobre dernier dans les deux Congo où ils ont enregistré et tourné le clip de Champion. Tandis qu’un flou existait autour du rôle de Serge Ibaka, ce dernier n’a finalement pas chanté ou rappé, laissant donc Ninho s’amuser seul sur cette production musicale efficace et entêtante. La majorité de la vidéo se déroule sur un terrain de basket de rue qui porte le nom du champion NBA 2019 à Brazzaville.

Gally Garvey se grime en cupidon pour son nouveau titre Nazali
Deux mois après la sortie de son single Intimidation, Gally Garvey a mis en ligne Nazali, qui signifie « Je suis là ». Le moins que l’on puisse dire c’est que l’artiste indépendant a fait danser Kinshasa et ses environs avec le titre Mbok’Elengi sur lequel Koffi Olomide pose sa voix. Gally Garvey est aussi connu pour chanter l’amour sous toutes ses formes. En témoignent ses chansons Yanga bébéBoulerou encore Oke Wapi. C’est le cas une fois de plus avec Nazali, qui est l’histoire d’un homme amoureux qui déclare sa flamme et sa dévotion à celle qu’il aime. Il faut noter que la mélodie a été composée par Gally Garvey lui-même, beatmaker et arrangeur depuis des années. Sur cette chanson, il est à l’aise vocalement, se permettant des envolées lyriques avec un sens du rythme parfaitement maîtrisé.

En Côte d’Ivoire, Fior 2 Bior et Niska font l’apologie du repas Gnonmi avec Lait
Le dernier projet de Niska date déjà de 2019. Il s’agit de Mr. Sal, certifié double Disque de platine depuis le temps. En attendant son retour en solo, Niska s’illustre dans un tout autre ton. Il a participé au titre Gnonmi avec Lait, en duo avec le rappeur ivoirien Fior 2 Bior. Un hit déjanté dans lequel se succèdent des pas de danse énergique. Les deux artistes font l’ode du gnomi, un beignet de mil très répandu dans la rue abidjanaise. Le refrain entêtant de cette chanson est d’ailleurs devenu viral sur les réseaux sociaux. C’est en 2019 que Ake Junior Djoumossoukpa alias Fior 2 Bior s’est forgé une réputation avec le titre Kpokpokpouho soualélé. Aujourd’hui, il est l’un des porte-étendard du Rap Ivoire. Un ovni qui s’illustre dans un style qu’il définit comme le Gbogbarada et qui compte une fan base de plus en plus importante…

Tous les titres de cette sélection sont à écouter dans la playlist de DJ Face Maker sur Deezer et à regarder sur YouTube avec RFI Musique.

Par : Hervé Mandina