Abass Kaboua met en garde Mgrs Kpodzro et Barrigah-Benissan

Le président du Mouvement de républicains centristes est monté au créneau. En tant que catholique, il a dit non à la guerre qui est en cours entre les prêtres de l’église. Il les met en garde et leur demande d’arrêter immédiatement.

Pour Abass Kaboua, il n’y a rien à négocier. Les deux hommes d’église et leurs proches doivent se calmer. Il dit n’être pas d’accord avec les lettres et conflits émanant de la présidentielle de 2020. Ce débat devrait être clos depuis que la Cour constitutionnelle a donné pour vainqueur Faure Gnassingbé. Continuer par évoquer ce sujet est un manque de respect aux institutions de l’État selon M. Kaboua.
Le député Kaboua s’insurge contre la volonté de la archevêque de Lomé, Mgr Barrigah-Benissan et ses proches de vouloir répondre aux messages de Mgr Kpodzro. Il estime ne vouloir juger personne ou vouloir savoir qui a raison ou tord. Selon lui, il faut que ces conflits cessent et que chacun prenne ses responsabilités en montrant un bon exemple. Il a aussi rejeté beaucoup de problèmes du pays sur Mgr Kpodzro.
« Nous accusons l’église catholique au Togo de ne pas prendre l’exemple de l’implication de l’église catholique comme en Côte d’Ivoire ou encore au Ghana », ajoute le député.
Il pense que l’église catholique togolaise doit être exorcisée contre l’activisme et l’hypocrisie politique.