A la rencontre d’un infographiste passionné

Nous vous proposons de découvrir M. Romain Rouquette, Directeur de 8AMSTUDIO, Agence Créative. Pour la première interview on vous présente, l’infographiste à la créativité surdimensionnée. Cet homme au pays des merveilles se livre sur son parcours atypique. Il recommande à tout le monde de mettre un accent particulier sur l’alternance école-entreprise lors des études universitaires. 

Bonjour, peux-tu te présenter brièvement pour les gens qui ne te connaissent pas?

Bonjour à tous, je m’appelle Romain, 32 ans, Français et infographiste basé à Hanoï depuis plus de 10 ans. J’ai créé ma petite agence il y a bientôt 6 ans.

En général les enfants rêvent de devenir pilote de ligne, policier ou médecin. Quel était ton rêve étant jeune?

Je rêvais aussi d’être pilote (de chasse), j’ai même commencé à me renseigner et faire des tests, mais cela demande une colonne vertébrale parfaitement droite (en raison du siège éjectable) ce qui n’était pas mon cas, malgré une vue parfaite… du coup je me suis orienté vers ce que j’aimais le plus, l’art.

Pourquoi avoir choisi de travailler seul et pas en agence?

Le fait de travailler seul me permet d’appliquer 100% mes idées, en travaillant dans une agence auparavant, certaines de mes idées n’étaient pas retenues alors que je les trouvais très bien, voir excellentes ;)

Et alors comment est-ce le travail se passe avec tes clients ?

Il y a plusieurs types de clients ; ceux qui savent ce qu’ils veulent et vous demandent d’appliquer leurs idées ; ceux qui n’ont aucune idée et vous font confiance à 100% ; et le mélange d’un peu des 2. L’approche est différente selon le client mais le travail reste le même. Le but étant d’avoir le meilleur rendu visuel possible, tout en faisant plaisir au client. Parfois le client a une idée ou concept qui peut ne pas être très esthétique visuellement parlant et j’essaye de l’emmener vers un design plus attrayant. Il faut savoir quoi faire et ne pas faire, tout en expliquant au client pourquoi nous avons fait ces choix.

Si je te comprends bien le graphisme demande une sacrée ouverture d’esprit ?

Oui. Savoir satisfaire le client avec une idée totalement opposée à  la nôtre est difficile. J’ai plusieurs fois terminé un projet en n’étant pas totalement satisfait mais avec un client très heureux du résultat qui me redemanda du travail par la suite.

Dis-moi, quelles études t’ont amené à devenir infographiste ?

Après un Baccalauréat Général Scientifique, j’ai fait une MANAA (Mise à niveau en art appliqués) pour ensuite pourvoir effectuer un BTS (Bac + 2 ans) en Communication Visuelle en alternance. Mais j’avais déjà commencé comme hobby à designer depuis l’âge de 12 ans. Majoritairement autodidacte, les études ne m’ont pas forcément beaucoup servi mais l’alternance a été très bénéfique (3 jours de travail par semaine et 2 jours d’école). Je recommande ce système à tout le monde ; “C’est en forgeant qu’on devient forgeron”.

Ce ne serait pas plus simple de travailler en agence au niveau de la communication avec tes clients?

Pas pour moi, j’arrive très bien à gérer le relationnel avec mes clients, même si une équipe derrière moi ne serait pas de refus de temps en temps pour pouvoir me concentrer uniquement sur la création.

Quels conseils donnes-tu aux talentueux jeunes graphistes n’ayant pas le courage de faire du graphisme leur premier choix de vie par peur de l’échec ?

En ce qui concerne le 1er choix de vie, c’est un travail très gratifiant, lorsque vous voyez vos travaux sur, par exemple, des affiches en ville, une enseigne de magasin, des emballages en supermarché, ou sur les vêtements de vos amis “Tiens, tu as mon logo sur ton t-shirt”. Vous vous dites que vous avez contribué à rendre ce monde un peu plus “beau”, et que si cette marque a du succès comparé à un de ses concurrents, c’est en (grande) partie grâce à vous! 

Pouvez-vous rajouter le lien de mon site web?

https://8amstudio.com

bienvenu