Paris-France : ce qu’il faut retenir du discours d’Emmanuel Macron.

Le chef de l’Etat s’est exprimé lors d’une adresse « à la nation » de treize minutes ce lundi 10 décembre depuis le palais de l’Elysée. Un discours extrêmement attendu, alors que la crise des « gilets jaunes » empirait de semaine en semaine. Des mesures fortes et concrètes étaient réclamées par tous les acteurs et observateurs de ce mouvement de colère sociale inégalé depuis de nombreuses années. Voici les points à retenir de ce discours.

  • Condamnation des violences
 Emmanuel Macron se voulait « au rendez-vous de notre pays et de notre avenir ». Usant d’un ton exagérement calme, il a d’emblée employé des mots de fermeté pour condamner les « enchaînements de violences inadmissibles » qui « ont profondément troublé la nation » et qui « ne bénéficieront d’aucune indulgence ».

Il a par ailleurs dénoncé les « responsables politiques dont le seul but »était defragiliser la République. « Quand la violence se déchaine, la liberté cesse », a déclaré Emmanuel Macron avec des accents lyriques.

« Je n’oublie pas qu’il y une colère, une indignation. Je ne veux pas la réduire aux comportements inacceptables que je viens de mentionner », a-t-il ensuite tempéré.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*