JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA : « Connais ton statut »

 

Le Secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre le SIDA et les Infections sexuellement transmissibles (SP/CNLS-IST) en collaboration avec le Programme national de lutte contre le Sida (PNLS) organise la 30ème édition de la Journée mondiale de lutte contre le Sida 2018 (JMS-2018) sous le thème « Connais ton statut ». L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse tenue le lundi 26 novembre à Lomé.

Cette journée permet de faire le bilan de la riposte au VIH au Togo, de présenter la situation épidémiologique, les progrès réalisés par le pays et de présenter le contexte international de la lutte contre le Sida. La JMS est une occasion de commémorer les victimes du VIH/SIDA qui ont succombées et de sensibiliser le public sur le virus de Sida et à la pandémie du VIH. Elle permet également de renouveler les engagements individuels et collectifs de solidarité envers les Personnes

vivant avec le VIH (PVVIH).

Le coordonnateur national du CNLS-IST, Prof Vincent Pitche a souligné que du 3 au  décembre, une campagne de dépistage gratuite et de distribution des préservatifs aura lieu dans Lomé-commune, les régions Maritime et des Plateaux. Selon lui, cette campagne se fera dans les districts sanitaires et certains centres associatifs et par des cliniques mobiles qui iront vers la population. « Cette campagne a pour but de renforcer les actions de prévention, de transmission et de prise en charge du VIH et de distribuer 300.000 préservatifs masculins et 30.000 préservatifs

féminins», a rappelé le Prof. Pitche. « D’autres activités de sensibilisation à travers plusieurs canaux sont prévues par les associations et organisations non gouvernementales, des ministères, des entreprises et des sociétés privées », a-t-il ajouté.

L’orateur a indiqué que le lancement officiel de la JMS se fera le samedi 1er décembre à Tohoun, dans la préfecture du Moyen-Mono.

Selon lui, « le taux de prévalence est estimé en 2017, à 2,1% et l’épidémie du VIH au Togo est de type généralisé et féminisé avec une prévalence deux fois plus élevée chez la femme (3.1%) que chez l’homme (1.7%). La tendance se confirme chez les jeunes de 15 à 19 ans où elle est 4 fois plus élevée chez les jeunes filles (0,4%) que chez les jeunes garçons du même âge (0,1%) ».

Le professeur a souligné que l’on estime à 105.000 le nombre de PVVIH au Togo dont 69.466 inscrits dans les structures de prise en charge avec 59.752 PVVIH (adultes, adolescents et enfants) mises sous traitement Anti rétro viraux (ARV). Pour le représentant de l’ONUSIDA au Togo, Dr Mouala Christian, l’on note progrès est fait dans la lutte contre cette pandémie puisque le nombre de personnes sous traitement dépasse celles qui sont en attentes, c’est-à-dire celles qui sont infectées mais ne le savent pas. Et au niveau mondial sur 37 million de personnes infectées au VIH/SIDA, 21 million sont sous traitement ARV.

Pour le président national de la plateforme des organisations de la société civile de lutte contre les IST, VIH/Sida, et de la promotion de la santé, Eugène Novon, les organisations de la société civile seront aux côtés du CNLS pour la sensibilisation, les conseils et la distribution des préservatifs. M. Novon a ajouté que des caravanes de sensibilisations sont organisées durant cette période et elle sillonnera les artères des localités concernées par la campagne.

AAPS

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*