KLOTO/ CAMPAGNE DE COMMERCIALISATION DU CAFE ET DU CACAO 2018-2019: LES PRINCIPAUX ACTEURS APPELES AU RESPECT DES BONNES PRATIQUES REGISSANT CE COMMERCE.

 Kpalimé, La ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur privé Madame Légzim-Balouki Bernadette a invité le vendredi 5 octobre à Kpalimé, les principaux acteurs intervenant dans le commerce du café et du cacao au respect des bonnes pratiques régissant cette activité lors de la cérémonie de lancement de la campagne de commercialisation 2018-2019 de ces filières.

Cette campagne est initiée par le Comité de Coordination pour les Filières Café-Cacao (CCFCC-Togo) en collaboration avec le Conseil Interprofessionnel des filières Café Cacao du Togo (CICC-Togo) et des partenaires techniques.

Cette campagne entend sensibiliser les différents acteurs intervenant dans les filières café et cacao sur le respect de bonnes pratiques en matière de production, de collectes, d’achat/vente, d’exportation, de transformation et de consommation du café et du cacao togolais.

A l’occasion, la ministre Légzim Balouki a relevé les progrès enregistrés dans le développement des filières café cacao au Togo, grâce à l’action conjuguée des différents acteurs impliqués.

Elle a cependant signalé certaines contraintes qui fragilisent ces deux filières et qui constituent des défis à relever, notamment les exportations non contrôlées et le non-respect de la réglementation en vigueur. Pour cela, la ministre a appelé tous les acteurs au respect des nouvelles dispositions convenues au cours des différentes rencontres des commissions.

L’oratrice a souligné que les exportations frauduleuses ne seront plus tolérées à partir de cette campagne, précisant que des instructions seront données au CCFCC pour sanctionner les auteurs du non-respect des engagements pris.

Parlant de la transformation des produits, la ministre en charge du Commerce s’est réjouie des initiatives développées par les sociétés dans le cadre de la promotion de la consommation du café et du chocolat togolais.

Pour le secrétaire général du CCFCC, Anselme Gouthon, la campagne de la commercialisation 2017-2018 a connu des difficultés liées aux fraudes, ajoutant que des mesures avaient été prises pour limiter ces pratiques.

« Avec ces mesures, on a constaté une amélioration au niveau de la commercialisation » at- il dit. Aussi a-t-il rassuré les acteurs que pour la campagne 2018-2019, des mesures rigoureuses seront prises pour leur éviter d’être encore victimes de ces trafics.

Le président du conseil d’administration de CICC, Kokouda Chardey a pour sa part indiqué que les résultats escomptés en terme de tonnage lors de la campagne 2017-2018n’ont pas été atteints. Relevant les causes, le président du CICC a souligné que ces deux cultures ont connu un certain nombre de pathologie, tels que les feux de brousse, l’attaque des chenilles et la chute des prix à l’international.

Il a sollicité le soutien des autorités pour qu’une politique soit définie afin d’assurer une meilleure transformation et permettre la consommation des produits obtenu à partir du café et du cacao.

La veille, une rencontre technique en prélude au lancement de ladite campagne, avec les acteurs a permis de conscientiser les membres du CICC-Togo sur les engagements régissant la collecte et l’exportation du café et du cacao signé en 2015. Elle a également été une occasion de rappeler aux acteurs les procédures en vigueurs en matière de commercialisation du café et les conséquences du non-respect des engagements pris. Il leur a été également recommandé de prendre des dispositions idoines pour assurer une bonne campagne de commercialisation 2018-2019.

Le café et le cacao occupent dans la production agricole togolaise, les 2ème et 3ème rangs après le coton et contribuent à la formation de 1,4% de la richesse nationale et 5,5% du secteur agricole.

Ces deux produits sont cultivés par 31.203 producteurs sur une superficie totale de 38.058 hectares de café et 20.183 hectares de cacao selon le recensement de 2017.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*