L’UNION EUROPEENNE RENFORCE LES CAPACITES DU CORPS DE CONTROLE LE PROJET PASJ.

 

La Délégation de  L’Union Européenne  au Togo (UE) a remis un lot d’équipements au corps de contrôle du Programme d’Appui au Secteur de la Justice(PASJ) au cours d’une cérémonie ce mardi 09 Octobre 2018.

Ce lot de matériel, financé par l’Union Européenne (UE) vise à appuyer le « volet cors de contrôle » du Programme d’Appui au Secteur de la Justice (PASJ). L’objectif global de contribuer à la consolidation de l’Etat de Droit au Togo.

Le « Volet Corps de Contrôle » du PASJ, constitué de la Cour des Comptes, l’inspection Générale des Finances, l’Inspection Générale d’Etat et l’Inspection Générale du Trésor participe à la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite en appuyant les organes d’Etat dans le renforcement de leurs capacités opérationnelles.

Estimé à 79.683.517 F CFA, ces équipements sont composés de 34 ordinateurs portables, des imprimantes de bureau, des imprimantes portables et des scanners portables et trois véhicules de marque Toyota HELUX Doubles Cabine 4×4 DIESEL.

Selon le représentant de la cheffe de délégation de l’UE auprès de la République Togolaise, Bouasvan Bouasy, le coût annuel de la corruption représente dix fois le montant de l’aide publique au développement à savoir 1.5 à 2 milliards de dollars.

« La corruption compromet le développement des Etats. La mise en place des législations visant à éradiquer ce fléau sont à saluer. Il est important de ce fait que les structures en charge de la lutte contre la corruption disposent des moyens pour bien menés les missions qui leur sont assigné sur le terrain. La prochaine étape serait d’assurer les suivies des recommandations qui sont prodigués par ces structures lors de la mission pour l’atteinte des résultats escomptés, » a-t-il indiqué.

Le représentant du ministre de la Planification du Développement, Edjèou Essohanam au nom du gouvernement a remercié l’UE pour ce don et invité les corps de contrôle à utiliser les équipements à bon escient dans le but d’améliorer leurs activités sur le terrain pour une lutte plus efficace contre la corruption et l’enrichissement illicite.

« Beaucoup de réalisations ont été faite par le passé sans qu’une cérémonie particulière ne soit organisée. Ses réalisations sont, entre autres, la remise en état des véhicules, la réhabilitation de la bibliothèque de l’inspection générale d’Etat, la confection d’un recueil de textes, textes qui régissent les corps de contrôle grâce au financement du programme. Les avant-projets de textes sont déposés. Des formations ont été programmé dont les préparatifs sont en cour », a indiqué le représentant des bénéficiaires (Cour des comptes), Yaba Mikémina.

Monsieur Yaba, a remercié l’UE et souligné que ces véhicules permettront aux corps de contrôle de mener simultanément des missions de contrôle, afin d’augmenter par cette occasion le nombre d’entités contrôlées.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*