TOGO : LE MINISTER DE L’ACTION SOCIALE, ET SES PARTENAIRES SUVENTION LES TROIS MEILLEURS PROJETS DE 1.500.000 FCFA.

Le Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation a proclamé les résultats du concours de vulgarisation des Objectifs de développement durable (ODD) lancé dans le cadre de l’initiative Génération 2030 et remis trois chèques de 1.500.000 FCFA aux lauréats.

C’était en présence de ses partenaires le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) et Plan International Togo.

Sananeka Douti de la région des Savanes est premier avec son projet « Je comprends et je m’engage dans les ODD au Togo » suivi de Eyassinam N’Zonou de la région des Plateaux avec son projet « Promotion de la participation des enfants et jeunes à la vision 2030 ». Guéoudba Douna de la région de la Centrale est classé troisième avec son projet « 17 ODD pour les jeunes et adolescents ».

Ces derniers ont en plus des chèques reçu chacun une coupe. Les candidatures sont venues de toutes les régions du Togo et de Lomé la capitale. Le financement pour la mise en œuvre des projets sélectionnés est assuré par l’UNICEF.

Trente-huit projets répondaient aux critères retenus à savoir, entre autres impliquer autant les filles que les garçons, être autant que possible accessibles aux jeunes du milieu rural comme à ceux du milieu urbain ; être innovants ; être ludiques (les jeunes doivent y trouver leurs intérêts et y prendre plaisir) ; être mobilisateurs et toucher au moins 500.000 jeunes et faire appel aux techniques de l’information.

Lancé l’an dernier, l’initiative Génération 2030 vise à donner aux jeunes l’opportunité de contribuer à faire connaître les ODD auprès de leurs pairs par le moyen de projets originaux de vulgarisation numérique et physique conçus par eux-mêmes. Ce programme permet également aux jeunes de renforcer leur niveau d’information sur les questions qui les concernent et de susciter leur intérêt pour les questions d’actualités, de participer pleinement à la vulgarisation des ODD mais aussi de leur donner l’occasion de partager des pistes d’actions pour propulser l’atteinte des ODD au Togo, sachant que plus on est jeune, plus les idées foisonnent.

Au Togo, près de la moitié de la population togolaise (48%) à moins de 18 ans. Selon l’UNICEF, il est donc « nécessaire d’assurer la participation de cette frange de la population et plus encore des jeunes et adolescent(e)s au processus de développement du pays. Ainsi, lorsque les enfants et les jeunes sensibilisent leurs pairs sur les questions primordiales de développement inclusif, d’accès aux services de base, de bonne gouvernance et de l’Etat de droit notamment, garantissant à tous un avenir radieux, le pays évoluera résolument vers le développement durable et il y aura une équité intergénérationnelle ».

Le conseiller technique de la ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, M. Yodo Philippe a affirmé que cette remise de prix est synonyme d’un accord de partenariat signé entre les lauréats et les initiateurs du concours obligeant chacune des parties prenante à jouer convenablement son rôle pour l’atteinte des objectifs qu’ils se sont fixés.

La directrice générale de la Protection de l’Enfant, Albertine Azambo-Aquitème a rappelé que la soumission des projets des jeunes se situe dans la mise en oeuvre d’un projet de vulgarisation numérique et physique des ODD auprès des enfants et jeunes lancé lors de la célébration de la journée de l’enfant africain, édition 2017 dont le thème était « l’Agenda 2030 pour les Objectifs de développement durable, pour les enfants en Afrique : accélérons la protection, la responsabilisation et l’égalité des chances ».

Selon la représentante adjointe de l’UNICEF, Fosca Giulidori « Pour la mise en œuvre de la convention relative aux droits de l’enfant dont les Etats sont signataires, les gouvernants, la société civile, le secteur privé mais aussi le pouvoir législatif et les parents doivent s’engager à donner de l’importance à la participation active des jeunes et des enfants ». «La réalisation effective des ODD passe justement par la sensibilisation, l’éducation et la prise de conscience des enfants et des jeunes. Au Togo comme ailleurs, la jeunesse doit pouvoir être équipée pour devenir un partenaire à part entière dans la réalisation de ces objectifs», a-t-elle poursuivi.

L’initiative génération 2030 est soutenue par le ministère de l’Action sociale ; celui de la Planification du Développement, l’UNICEF au Togo, Plan international Togo, WAO Afrique et la Fédération des organisations de défense des droits de l’enfant au Togo (FODDET)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*