LA CHINE ACCORDE 2,35 MILLIONS DE DOLLARS POUR LE PROGRAMME ALIMENTAIRE DE GAZA

La Chine a signé le mardi 7 août un accord avec l’Office de travaux et de secours des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) pour fournir un soutien de 2,35 millions de dollars au programme alimentaire de Gaza pour 2018.

L’accord a été signé par Guo Wei, directeur du Bureau de la Chine en Palestine, et Pierre Krahenbuhl, commissaire-général de l’UNRWA.

L’UNRWA a qualifié cet accord de soutien généreux de la part du gouvernement chinois, étant donné le manque de fonds dont souffre l’agence depuis la réduction de moitié de l’aide américaine.

  1. Krahenbuhl a déclaré que la Chine accorde historiquement « beaucoup d’attention à la question palestinienne et fait toujours preuve de solidarité envers les réfugiés palestiniens dans toute la région ». M. Guo a réitéré la position inébranlable de la Chine de soutenir les Palestiniens par différents canaux, et a déclaré que la Chine est prête à octroyer un prêt de 100 millions de yuans (14,64 millions de dollars) pour aider le développement économique et l’amélioration des conditions de vie des Palestiniens.

Il a souligné que la Chine fournira une aide humanitaire d’urgence aux Palestiniens et apportera d’autres contributions à l’UNRWA.

Les Etats-Unis avaient menacé de réduire leur soutien financier aux Palestiniens à moins que ces derniers n’acceptent de retourner à la table des négociations avec Israël. Ces négociations stagnent depuis quatre ans.

 

L’UNRWA a récemment déclaré avoir réussi à réduire le déficit de 446 millions de dollars à 217 millions de dollars, mais a mis en garde qu’il devra réduire ses services à cause du déficit. Dans toute la région, l’agence sert 5,3 millions de réfugiés palestiniens.

La Chine a déjà appelé la communauté internationale à aider l’UNRWA à surmonter sa crise financière afin de permettre à l’agence d’aider les millions de réfugiés qui dépendent des services de

l’UNRWA, notamment dans la bande de Gaza, où s’aggrave la crise humanitaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*