RELIGION: L’UNION MUSULMANE DU TOGO RENCONTRE LA PRESSE.

 

 

L’Union Musulmane du Togo (UMT) a dénoncé le mardi 7 août à Lomé, au cours d’un point de presse la profanation des corans et la mise à feu des mosquées à Lomé.

Dans une déclaration, lue par l’imam Abdoulatif Mako, l’UMT a déploré le comportement des individus mal intentionnés « qui perpétuent une série d’actes de sabotage et de provocation à l’endroit de la communauté musulmane toute entière ».

« Dans la nuit du 27 au 28 juillet, les copies du Coran d’une mosquée sise à Agoè

Assiyéyé ont été déchirées, chiffonnées puis accrochées aux grilles de la clôture. De même les nuits du 31 juillet et du 3 août, les auteurs ont poursuivi leurs actes à Agoè-Camp Fir où deux mosquées ont été incendiées, les exemplaires des corans détruits et les biens matériels saccagés », a déclaré l’Imam.

« Quoi qu’il en soit, ces actes sont inacceptables dans la République laïque et bien plus car la liberté religieuse est garantie par la Constitution togolaise en son article 25 », a-t-il souligné.

L’orateur a invité la communauté musulmane du Togo à ne pas céder aux provocations de ces bandes de malfaiteurs, à redoubler de vigilance dans la sécurisation des lieux de culte et à préserver des valeurs de tolérance et du vivre ensemble lesquelles caractérisent la foi musulmane.

L’imam Mako a sollicité l’appui de la population à coopérer tout en dénonçant ces auteurs auprès des autorités compétentes.

L’UMT a salué la réaction spontanée du gouvernement et les efforts déployés dans la recherche des auteurs de ces actes ignobles. Elle l’a encouragé à accélérer la procédure d’enquête afin de situer l’opinion et mettre fin à ces barbaries. En outre, elle demande aux autorités de redoubler d’effort dans la sécurisation des lieux de culte dans le pays.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*