KOZAH : LA BRASSERIE BB LOME AU CŒUR DE LA LUTTE TRADITIONNELLE EVALA 2018.

Kara, Les luttes traditionnelles « Evala » en pays Kabyè, édition 2018  a été démarré ce samedi 7 juillet dans la préfecture de la Kozah en présence du Président de la République Faure Gnassingbé qui a donné le ton du festival.

Pendant une semaine, douze cantons dans la préfecture de la Kozah à savoir : les cantons de Pya, Tchitchao, Bohou, Yadè, Sarakawa, Kouméa, Landa, Lama, Djamdè, Tcharè, Soudina et Lassa et le canton d’Agbandé Yaka dans la préfecture de Doufelgou vont vibrés au son des castagnettes, flûtes, cors et gongs des Evala, des Ahoza et des encadreurs des lutteurs bref une ambiance de joie.

Les luttes traditionnelles en pays Kabyè loin d’être, depuis la nuit des temps, des rites initiatiques sont maintenant une occasion de fête et de retrouvailles pour le peuple Kabyè.

Du 7 au 14 juillet des Evala, les initiés sont campés et mangent la viande du chien, riche en énergie et en plusieurs vertus, pour mieux lutter sans peur.

L’ambiance festive sur les terrains de lutte est entretenue par les encadreurs et supporteurs des camps adverses.

Sur tous les terrains de lutte la brasserie BB Lomé est présente  pour la promotion de la bière de chez nous (Pils), dans la soirée tous les bars vibrent au rythme des boisons de la brasserie, et bien d’autres sociétés commerciales saisissent l’opportunité pour favoriser les arènes de banderoles pour faire la promotion de leurs produits au public. Les abords des lieux de lutte seront des endroits privilégiés de vente de boisson locale « Tchoukoudou » fabriquée à base de sorgho, de la viande du porc et d’autres comme le riz et les beignets. Les petits commerçants ambulants sillonnent aussi les terrains de lutte pour vendre leurs articles divers.

Cadres natifs de la Kozah, touristes africains comme européens et les opérateurs économiques prennent d’assaut toute  la préfecture pour vivre de visu l’événement. Déjà toute la population de la Kozah est dans la fièvre des préparatifs des luttes traditionnelles « EVALA 2018 », les marchés sont plus animés. La période des Luttes traditionnelles est un moment de bonnes affaires économiques pour les commerçants surtout ceux du vestimentaire du textile, et sur tout les hôtels qui font plus de revenus. Pour en finir les responsables de la Brasserie BB Lomé invitent les festivaliers a consommés la bière de Chez nous (Pils) et de gagner des Prix  pour se souvenir de cette édition qui bat son pleins déjà.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*