TOGO CLAP-IVOIRE 2018 : DES LAUREATS PRIMES

Les lauréats sélectionnés à l’issue du concours dénommé « sélection nationale CLAP-IVOIRE 2018» des films documentaires et fictions ont été primés le mercredi 4 juillet à Lomé.

Ce concours organisé par le ministère de la Communication, de la Culture, des Sports et de la formation Civique s’inscrit non seulement dans le cadre de la célébration de la semaine nationale du cinéma togolais mais aussi du festival de film CLAP-IVOIRE qui se déroulera en septembre prochain à Abidjan en Côte d’Ivoire. Il vise à sélectionner les deux meilleurs films devant représenter le Togo à ce festival.

Au cours de cette rencontre, les réalisateurs Gilbert Bararmna-Boukpessi à travers son film « La vie de Daniel » dans la catégorie de film-fiction et Mlle Anita Afatchao à travers son œuvre « L’or dur » dans la catégorie de film documentaire, ont été primés. Ils remportent chacun un trophée et une enveloppe financière de 500.000 FCFA.

La fiction « La vie de Daniel » retrace la vie d’un jeune homme souffrant de l’autisme rejeté par son entourage. Le documentaire « L’or dur » parle de recyclage des ordures dans la ville de Lomé.

D’autres réalisateurs ont aussi reçus des trophées et des prix. Il s’agit notamment de M. Roger Gbekou et Mlle Fongbemi-Dagadu Yawa à travers leurs œuvres « Passeport » dans la catégorie de fiction et le documentaire « La karateka ». Des meilleurs acteurs ont également été primés.

Le ministre en charge de la Culture, Guy Madjé a déclaré que : « Notre souhait est que le cinéma soit au Togo, comme sous d’autres cieux, une activité de création collective par excellence, un secteur d’activités particulièrement prometteur, pourvoyeur d’emplois innovants et dignement rémunérés à travers ses nombreux métiers ». Il a ajouté que, c’est la raison pour lequel son département met depuis un certain temps un dispositif d’aide à l’écriture et au développement, aussi bien dans le cinéma que dans l’audiovisuel. Pour cette année dit-il, nous avons choisi d’être plus pratique en organisant une résidence de réécriture de cinq projets de films fictions longs métrage.

« Avec des scénaristes doués, nous sommes certains d’avoir des projets de films capables d’inscrire notre dans pays dans le concert des nations cinématographiques » a-t-il relevé.

Le directeur national de la cinématographie, Koutom Essohanam a indiqué le gouvernement et son ministère multiplient les efforts pour renforcer le cadre national et régional de création et de protection du cinéma, entre autres, l’adoption en cours d’un code du cinéma et de l’image et la création d’un centre national du cinéma et d’image dotée d’une autonomie de gestion.

Les lauréats ont exprimé leur joie et leur satisfaction en remportant ces trophées. Ils ont aussi remercié le gouvernement pour ses efforts et tous les collaborateurs qui leur ont apporté le soutien à la réalisation de leurs œuvres. Ils ont ainsi promis qu’ils vont continuer à travailler pour porter haut le cinéma togolais à l’échelle internationale surtout lors du festival CLAP-IVOIRE en Côte d’Ivoire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*