LES EPREUVES DE SOUTENANCE DE PROJETS DE MEMOIRE DES ETUDIANTS DE LA PROMOTION 16 (2016-2018) DE L’IRESS-RDEC LANCEES

 

 

 Les épreuves de soutenance des projets de mémoire pour le master professionnel en « développement culturel » des étudiants de la Promotion 16 (2016-2018) de l’Institut Régional d’Enseignement Supérieur et de Recherche en Développement Culturel (IRES-RDEC), ex- CRAC ont été lancées, le lundi 11 juin à Lomé.

Baptisée promotion « Henriette Rose Dagri Diabaté », femme politique et de culture de nationalité ivoirienne, cette promotion compte 43 étudiants dont 27 ont reçu leur quitus pour présenter en soutenance leur projet. Ils sont issus des secteurs publics et privés, et sont de nationalités béninoises, ivoirienne et togolaise. Ils sont répartis dans les filières médias, culture et société (9 quitus sur 18), et Mangement des entreprises culturelles (18 quitus sur 25).

Les épreuves de soutenance se tiennent les 11 et 12 juin et les projets retenus portent essentiellement sur l’animation culturelle c’est-à-dire la construction et l’animation des centres culturels, des bibliothèques, la culture avec la décentralisation et le tourisme culturel.

La cérémonie de lancement a été présidée par la ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation Civique, Guy Madjé Lorenzo en présence de directeur général de l’IRES-RDEC, Professeur Kodjona Kadanga et d’autres personnalités.

Le ministre Lorenzo a exhorté les candidats à redoubler d’effort pour être à la hauteur de leur marraine, qui ne cesse de lutter pour la cause du développement en adéquation avec la culture.

A l’endroit des membres des différents jurys, il a formulé le voeu que la promotion 2016 de l’IRESRDEC tienne les promesses de qualité et d’excellence des promotions qui l’ont précédée.

Le professeur Kadanga a salué les efforts des uns et des autres dont les concours n’ont jamais fait défaut à l’Institut et qui ont toujours cru et continuent de croire « en notre capacité à donner une formation d’excellence aux acteurs en culture de développement, ceux-là qui ont la charge d’insuffler demain une nouvelle dynamique aux industries culturelles de notre continent ».

Le porte-parole des étudiants, le béninois Hounnou Kodjo dont le projet porte sur la création d’un lycée technique de formation artistique et culturel au Bénin a demandé la clémence du jury lors des délibérations. L’IRES-RDEC est une institution intergouvernementale africaine de formation des cadres et agents d’action et de développement culturels. Il se veut une structure de formation et de recherche accréditée par le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES). Un plan stratégique de développement de l’Institut (2016-2025) appuyé par l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a été adopté et validé le 23 juin 2015. Ce qui ouvre des perspectives à la refonte des textes fondamentaux de l’Institut.

Outre le master professionnel, l’Institut a mis en place en 2013 avec le soutien de l’UEMOA, un programme doctoral en « Art, Culture, Tourisme et Développement », qui est à sa deuxième promotion.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*