TOGO: LE RIDEAU TOMBE SUR LES ACTIVITES DU PROJET AGIRPF

Les activités du projet Agir pour la Planification familiale (AgirPF), ont été clôturées ce vendredi 8 juin à Lomé, sur un bilan positif portant le taux de prévalence contraceptive qui était de 17% en 2014 à 24% en 2017.

AgirPF est un projet de 5 ans du gouvernement américain qui couvre la période du 5 juillet 2013 au 4 juillet 2018, mise en œuvre par le bureau régional de la santé de l’USAID/Afrique de l’ouest. Ce projet est une contribution de l’Amérique à la mise en place des plans de relance de la Planification familiale (PF) dans cinq pays francophones dans le cadre  du partenariat de Ouagadougou à savoir le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, le Niger et le Togo. Il a pour but de permettre une prise de décision volontaire face au PF et d’informer les populations sur l’utilisation de la PF en augmentant son accès, la qualité et la demande de ses services dans les cinq pays.

Après cinq années de mise en œuvre, AgirPF a concentré ses interventions dans les zones urbaines et périurbaines des cinq pays et a travaillé avec le ministère de la Santé et d’autres partenaires locaux pour accroître l’accès, la qualité et la demande de PF. Le projet a contribué à améliorer l’accès et la qualité des services de PF dans 284 formations sanitaires d’intervention ; à renforcer les capacités des ONG locales, les associations de plaidoyer et le secteur privé. Il a également permis aux Réseaux de champions en plaidoyer pour le financement adéquat de la santé (RCPFAS) d’œuvrer à rendre l’environnement politique, économique et socioculturel favorable à la PF. Toutes ces actions menées à l’atteinte de ce résultat positif.

Pour la directrice de cabinet, du ministre de la Santé, Mme Akakpo Midamégbé, une planification familiale bien menée contribue à réduire la mortalité maternelle dans une proportion de 30% en évitant les grossesses précoces, tardives, rapprochées et non désirées et les avortements clandestins, sources de conséquences néfastes. Elle a aussi transmis la gratitude du gouvernement togolais à celui américain pour les efforts consentis dans de nombreux domaines de développement en général et en particulier dans le domaine de la santé à travers son organe d’assistance USAID.

L’ambassadeur des Etats Unis au Togo, David Gilmour a signifié que la clôture du projet ne signifie pas la fin de l’assistance du gouvernement américain en Afrique de l’ouest et au Togo. Il a rappelé aussi la mise en œuvre du projet « Amplify Family Planning (AmplifyPF) qui succèdera à AgirPF » à partir du mois prochain.

Des attestations ont été remises à certaines ONG et associations du Togo en vue de les récompenser pour les efforts fournies au cours de la mise en œuvre de ce projet. Il s’agit de l’Association togolaise pour le bien-être familiale (ATBEF), Appui au développement et à la santé communautaire (ADESCO), Action contre le Sida (ACS), Centre de recherches et d’informations pour la santé au Togo (CRIPS), Petite sœur à sœur et l’Union chrétienne des jeunes gens/Young men’s christian association (UCJG /YMCA).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*