Faciliter la tâche aux parents et aux enseignants et surtout sauver la vie de ces enfants de l’ignorance et de l’imitation des autres.

Les élèves du groupe scolaire La Révélation éduqués sur la santé sexuelle, les grossesses précoces et les IST par l’Association des Volontaires pour la promotion des Jeunes.

C’est dans les locaux de cet établissement scolaire situé à Tokoin Forever près des rails que l’Association des Volontaires pour la promotion des Jeunes (AV-Jeunes) a mené sa deuxième campagne le mercredi 09 mai 2018, contre les grossesses précoces en milieu scolaire et extrascolaire et d’offre de service en matière de planification familiale, de prise en charge des infections sexuellement transmissibles et de conseils de dépistage du VIH-SIDA.

Financée par la plateforme des Organisations de la Société Civile et United Nations Fund for Population  Activités  (UNFPA), en français le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), cette campagne qui est la deuxième de l’année a pour objectif d’amener les élèves à éviter les grossesses précoces et les infections sexuellement
transmissibles dans l’optique de les aider à ne pas abandonner les
classes à jeune âge.

Pour mener à bien ses activités, la délégation de l’AV-Jeunes sur le lieu s’est subdivisée en deux équipes. Une conduite par M. Amouzou Kossivi animateur au sein de l’association, faisait le tour d’environ près d’une vingtaine de salles de classes que compte cette école pour
s’entretenir avec les apprenants sur ce que c’est que les grossesses précoces, les IST et le VIH SIDA, leurs causes, conséquences et méthodes de prévention. Il leur a aussi insisté sur la nécessité du respect des parents en étant ouverts à eux afin de bénéficier d’une
éducation sexuelle adéquate.

La seconde équipe composée de sages femmes, des infirmiers et des techniciens en laboratoire s’est attelée au dépistage volontaire et gratuit du VIH, des offres des méthodes contraceptives, des conseils et écoute en matière de la sexualité.

L’engouement a été énorme autour de cette campagne avec des élèves sortis massivement pour bénéficier des prestations du service médicale de l’AV-Jeunes. « J’ai eu des conseils sur la sexualité, la menstruation et le fonctionnement de notre organisme en tant que jeune fille », nous a déclaré mademoiselle Joël, élève au groupe scolaire. La Révélation. Un autre s’est déclaré fier d’avoir pris part à cette campagne. « Je sais que je n’ai rien dans mon sang mais comme la confiance n’exclut pas le contrôle, j’ai décidé de participé. J’invite
les autres camarades à faire comme moi sans avoir honte ni peur »,
a laissé entendre Gil Afidégnon élève en classe de 1ereA4.

Pour sa part, le cofondateur de l’école M. Vondoly Kossi Guillaume salue l’initiative à sa juste valeur. Pour lui, beaucoup de gens ont raté ou perdu leur vie à cause du mauvais usage du sexe raison pour laquelle ces genres de sensibilisation s’avèrent indispensables pour faciliter la tâche aux parents et aux enseignants et surtout sauver la vie de ces enfants de l’ignorance et de l’imitation des autres.

L’équipe médicale de cette association est attendue le vendredi 11 mai 2018 dans la matinée au CEG Tokoin Est pour cette même campagne.
La rédaction

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*