200 ELEVES ONT PARTICIPE A LA 2 E EDITION DE « CARREFOUR DES CARRIERES

 

 

 

La deuxième édition du « Carrefour des carrières » s’est tenue, le samedi 21 avril au Centre d’études et de formation professionnelle (CEFOP-ASA) dans la banlieue nord-ouest de Lomé.

Près de 200 élèves des classes de 1ere et de Terminale ont pris part à cet évènement organisé par le Rotary club Lomé Azur grâce au soutien des partenaires comme Allianz Togo Assurances, l’Agence nationale pour l’emploi au Togo (ANPE) et Bénéficial life assurance.

Ce rendez-vous a permis aux rotariens d’échanger avec les élèves sur la thématique des métiers. A travers des mini-conférences, les professionnels expérimentés ont entretenu les apprenants sur les différents métiers, les établissements de formation, le cursus académique, les qualifications requises et les opportunités d’emploi. Au total 15 secteurs d’activité ont été présentés entre autres, la gestion d’entreprise, l’histoire-géographie, la communication, l’actuariat et l’architecture-urbanisme.

Au cours de chaque session, les bénéficiaires ont reçu des informations sur chaque secteur d’activité, les conditions de travail, le profil, la formation et la rémunération. Des questions d’éclaircissement leur ont permis aussi d’avoir plus de notions sur les différents métiers abordés.

Les apprenants sont repartis chacun avec un kit composé d’un T-shirt, d’un cahier, d’un stylo et d’un magazine qui renseigne sur les 15 métiers.

Le chef de projet à Rotary club Lomé Azur, Richard Akpoto- Kougblénou a indiqué qu’un élève sur deux échoue en 1ere année d’enseignement supérieur à cause de la mauvaise orientation.

Il a demandé aux apprenants de s’approprier les informations reçues afin de bien choisir la filière qu’ils souhaitent.

Le directeur du Centre national d’information et d’orientation scolaire et professionnelle

(CNIOSP), Kossi Edzam a félicité le Rotary pour cette initiative qui vient compléter les actions de son centre en matière d’orientation professionnelle. Il a exhorté les élèves finissants du secondaire à commencer à murir des idées par rapport au choix des filières après le baccalauréat.

« Nous passons un peu de temps en interne à informer les élèves sur le choix des filières, raison pour laquelle nous avons accepté accueillir cette 2è édition », a dit le directeur du CEFOPASA, Kossigan Assilevi. Il a conseillé aux bénéficiaires de commencer à faire un planning professionnel.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*