L’EXAMEN DES POLITIQUES COMMERCIALES DU TOGO AU CENTRE D’UN ATELIER A LOME

 

 

Le ministère du Commerce et de la Promotion du secteur privé organise depuis ce lundi 16 avril à l’hôtel concorde, un atelier sur le suivi de l’examen des politiques commerciales du Togo à l’intention des directeurs généraux et chefs de service, ainsi que des experts de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

La rencontre a connu l’appui technique et financier de l’Institut de formation et de coopération technique (IFTC), de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), de l’OMC et de l’OIF. Elle permettra aux participants de passer en revue tous les secteurs de l’économie togolaise ouverts au commerce ; de fournir des informations sur les différentes réformes entamées ou intervenues dans les secteurs d’activités en vue de permettre au Togo d’améliorer son régime commercial et de relever son niveau de performance. Durant quatre jours, les participants plancheront sur plusieurs thématiques entre autres, « Développements récents en matière de politique commerciale du Togo » ; « Instruments de politique commerciale » ; « Politiques sectorielles » et

« Environnement des affaires ».

En ouvrant les travaux, le secrétaire général du ministère en charge du Commerce, Bamana Baroma a, au nom du gouvernement, témoigné sa reconnaissance aux partenaires techniques et financiers pour leurs actions en faveur des pays les moins avancés en général et du Togo en particulier en vue de leur  intégration dans le système commercial multilatéral. Il a par ailleurs invité les participants à tirer profit des différentes présentations en vue d’améliorer leurs connaissances et de déterminer de façon conséquente les besoins prioritaires relevant du domaine du commerce international.

Selon  le conseiller à l’organisation de l’OMC, Jacques Degbelo la transparence et la prévisibilité constituent quelques principes fondamentaux de son institution. « Le principe de la transparence est assuré de deux façons : d’une part, les gouvernements doivent informer l’OMC et les Etats membres des mesures politiques ou lois spécifiques par le biais de notifications régulières et d’autres part, l’OMC étudie régulièrement la politique commerciale des différents pays suivants une périodicité, et ce, dans le cadre de l’examen des politiques commerciales » a-t-il déclaré

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*