Boko Haram a commis de nombreux enlèvements dans des écoles au Nigeria en 2013

 

Dans un rapport publié vendredi, l’Unicef annonce que les islamistes du groupe Boko Haram ont enlevé plus de 1000 enfants depuis 2013 dans le nord-est du Nigeria et ont détruit plus de 1400 écoles.

« Les enfants du nord-est du Nigeria continuent d’être la cible d’attaques à une échelle révoltante », souligne Mohamed Malick Fall, directeur pour le Nigeria du Fonds des Nations unies pour l’enfance, dans cette étude. La publication du rapport marque le quatrième anniversaire de l’enlèvement de 276 lycéennes dans la ville de Chibok.

L’Unicef ajoute que 2295 enseignants ont été tués et plus de 1400 écoles détruites sur la même période. Les écoles sont régulièrement ciblées par le groupe djihadiste dont le nom signifie en haoussa, l’une des langues du Nigeria, « l’éducation occidentale est un péché ».

Des chiffres qui pourraient augmenter

L’Unicef a publié pour la première fois une estimation chiffrée du nombre d’enfants enlevés, en se basant sur des informations qui ont été recueillies pour chaque cas. L’agence onusienne pense que ce nombre pourrait être plus élevé.

Le groupe islamiste a causé la mort d’au moins 20’000 personnes depuis 2009.

ats/ruff

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*