LOME- AGORA SENGHOR : LE SALON DES METIERS DE BEAUTE A ETE OUVERT CE JEUDI.

 

 

L’association Valée des Métiers de Beauté (VMB) organise du 8 au 10 mars à Lomé, le premier Salon des Métiers de Beauté dénommé « La belle Africaine Top 55 ».

Placé sous le thème « Métiers de beauté- Qualité des produits-Réussite du made in Africa », ce salon rassemble des participants venus du Bénin, du Burkina Faso, du Ghana, du Sénégal et du Togo.

L’objectif est de promouvoir les acteurs et actrices africains des métiers de beauté et les connaissances ancestrales dans ce domaine et susciter la réflexion pour la modernisation des traditions africaines en matière de beauté.

Selon le promoteur, monsieur  Eric Amétsipé, ce salon sera meublé par des ateliers, des conférences-débats sur, entre autres, les secrets africains en matière de beauté, les types d’analyse à faire par rapport à la qualité des produits, comment chercher la qualité ainsi que sur les matières premières qui rentrent dans la fabrication des produits de beauté. Il y’a également une exposition vente des produits et articles de beauté fabriqués localement.

Entre autres produits exposés, il y a le savon nettoyant au lait de soja et au beurre de cacao qui élimine les tâches et donne un teint éclatant, la crème au beurre de cacao pour les soins du corps et les cheveux, la lotion de riz qui rend les cheveux brillants tout en stimulant leur croissance, le bain de bouche naturel à base de clou de girofle pour une hygiène buccale. Les visiteurs pourront également apprécier le gel de gombo et curcuma qui nourrit et régénère la peau, les chaussures à base de peau de bêtes, le savon végétarien qui lutte contre les infections de la peau, les boutons et les rides, et des colliers de perles africaines.

Ce Salon marque également le passage de témoin à la représentante du Sénégal, Madame Evelyne Martin pour l’organisation de la 2èm édition de ce rendez-vous culturel et la consécration de la marraine du salon, Madame Emilie Jiminiga, présidente de l’association éducative de jeunes enfants comme ambassadrice de la VMB.

Cette dernière a estimé à l’ouverture que l’Afrique regorge de beaucoup de potentialités et de secrets en matière de beauté que les africains se doivent de valoriser et de promouvoir au lieu de croire à tort que le meilleur vient d’ailleurs. En tant qu’ambassadrice de la VMB, elle a promis de lutter contre la contrefaçon, la dénature, les produits chimiques utilisés dans la beauté en général et les supplices infligées à la peau en particulier tout en demandant aux africains de changer de mentalité en la rejoignant dans ce combat.

Madame Jiminiga a salué l’initiative de ce Salon qui au-delà de la beauté même qu’elle suscite, est un facteur de création d’emplois et de richesse pour le pays.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*