LES JUGES A L’ECOLE DES ENFANTS

Le ministère de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République de concert avec le Centre de Formation des Professions de Justice (CFPJ) organise deux sessions de formations à l’intention des nouveaux juges des enfants et des magistrats en charge des droits et de la protection des enfants du 11 au 22 décembre à Lomé.

Placées sous le thème : « Droits et protection des enfants », ces formations qui se situent dans le cadre du Projet d’appui au secteur de la justice plus précisément dans son volet Amélioration de l’accès des enfants au système judiciaire ont reçu l’appui financier de l’Union Européenne et de l’UNICEF. Elles visent non seulement à renforcer les capacités des juges des enfants, à améliorer la prise en charge et le traitement des affaires juvéniles dans un délai raisonnable mais aussi à rendre l’administration de la justice des mineurs plus efficace, rapide et surtout axé sur les résultats.

Il s’agira aussi d’accroître les aptitudes de ces acteurs à utiliser les techniques et méthodologies participatives pour l’enseignement des adultes, de les familiariser avec le contenu et les méthodologies de la trousse de formation sur les droits et la protection de l’enfant qui comprend entre autres, le cahier de l’apprenant, le manuel des documents d’appui et de référence.

Les acteurs étudieront plusieurs modules entre autres, les aspects et les étapes du développement de   l’enfant, les facteurs qui influencent son développement et la courbe de développement du mineur. Ils seront aussi outillés sur le développement du cerveau de l’enfant, le rôle du magistrat, le système de protection, les droits des mineurs en conflit avec la loi, les alternatives à la procédure judiciaire, la privation de liberté et les mesures alternatives.

Les participants plancheront également sur la privation de liberté et les mesures alternatives, la protection des mineurs victimes d’infraction, la communication avec eux, le genre et les violences à leur endroit et la place de la coutume concernant leur protection.

Pour le ministre en charge de la Justice, Pius Agbetomey la protection de l’enfant, étant une discipline transversale, il importe au juge de connaître la psychologie de l’enfant et de l’adolescent et de maîtriser les techniques de leur écoute et audition. Il a exhorté l’assistance à une participation active pour l’atteinte des objectifs visés.

Le représentant résidant de l’UNICEF au Togo, Dr Isselmou Boukhary et la directrice générale du CFPJ, Madame Soukoudé Suzanne ont souhaité que ces assises contribuent à doter ces acteurs de moyens nécessaires pour une prise en charge et une protection plus renforcées des enfants en conflit avec la loi.

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*