RIPOSTE AU SIDA: Monsieur AMOUSSOU LANCANT LA CAMPAGNED’OFFRE DE SERVICE VIH

Le Secrétariat Permanent du Conseil National de Lutte contre le Sida et les Infections Sexuellement Transmissibles (SP/CNLS-IST) en collaboration avec l’Organisation du Corridor Abidjan-Lagos (OCAL), a lancé la campagne d’offre de services VIH en boule de neige aux populations clés le long de la portion togolaise de ce corridor, Ce mardi 5 décembre, sur le site frontalier de Kodjoviakopé à Lomé.

Cette campagne appuyée par le, gouvernement des USA durera une quinzaine de jours et vise le renforcement de l’offre des services de qualité aux populations clés, la promotion de l’utilisation du condom pour la double protection et le renforcement de l’environnement juridique et socio-culturel.

Elle prévoie de dépister au VIH, 3157 Professionnels de Sexe (PS), 300 Hommes ayant des rapports avec d’autres Hommes (HSH) et 1469 clients des PS (camionneurs, routiers, transporteurs et jeunes) le long des portions béninoise et togolaise du corridor Abidjan-Lagos.

Cette campagne intègre également la distribution de 124260 condoms masculins, 7766 fémidums et 179719 gels lubrifiants aux PS, ainsi que 3360 condoms masculins, 720 fémidums et 28236 gels lubrifiants aux HSH.

Elle ambitionne aussi de diagnostiquer et traiter suivant les normes et procédures du Bénin, 726 cas d’IST parmi les PS, 60 cas parmi les HSH et 441 cas parmi les clients des PS.

Pour le coordonnateur adjoint du SP/CNLS-IST, Damien Amoussou, cette campagne cible les populations clés qui pour la plupart n’ont pas « droit » aux soins de santé. Selon lui, c’est justement pour lever ces barrières que le thème de la Journée Mondiale du Sida (JMS) 2017 a mis l’accent sur le « Droit à la santé », expliquant que l’on ne saurait refuser l’accès aux soins de santé aux populations, fussent-elles PS, HSH, UDI ou détenus.

Il a souhaité que cette campagne atteigne les objectifs prévus en vue d’un impact efficient en matière de prévention des IST/VIH/Sida pour les populations clés et celles se trouvant le long du corridor.

Même son de cloche du côté du coordonnateur des unités d’informations aux frontières Togo-Bénin, Deku Kodzo qui a précisé que le dépistage se fera dans les centres de santé, les unités d’informations, les centres de références et au centre médico-social de Kodjoviakopé entre autres.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*