L’ATBEF déloge la planification familiale jusqu’à la frontière Togo-Ghana

Les activités de planification familiale ne sont pas seulement destinées aux villes comme Lomé la capitale du Togo. Les besoins sont à tous les niveaux et méritent d’être assouvis en temps réels.

Vendredi 1er décembre dernier, l’ATBEF a fait déplacer sa clinique mobile pour se mettre aux petits soins des  populations  des environs de la frontière Togo-Ghana au niveau de Kodjoviakopé.

Faisant d’une pierre deux coups,   cette campagne a été couplée    de dépistable du  VIH/SIDA et  de planification familiale. Des actions  à mettre à l’actif de l’Association Togolaise pour le Bien-Etre Familial (ATBEF) et de l’Organisation du Corridor Abidjan-Lagos.

Les actions de riposte contre le Sida sont désormais coordonnées puisque chaque acteur s’y implique avec tact. Il en est de même pour les méthodes de planification familiale.

« Au niveau du dépistage, l’organisation du Corridor s’active mais nous à notre niveau, nous procédons à la mobilisation de tous ceux qui sont dans les environs.

On leur explique le bien-fondé de la planification familiale et   notre équipe de prestataires leur présente toutes les méthodes contraceptives. Lorsque la personne choisit une méthode, on passe  à son adoption »,  a laissé entendre  Asamoa Kofi Mensa, chargé d’Information Éducation et Communication à la clinique mobile/ATBEF.

La  barrière (les préservatifs féminin ou masculin), la pilule, le dispositif intra-utérin sont les quelques méthodes contraceptives proposées aux personnes consultées en matière de planification familiale. Des services qui ont reçu l’assentiment des concernés.

«  Il y a de l’affluence. Nous  nous sommes rendus compte qu’il y a un réel besoin des populations», a  renchéri  Asamoa Kofi Mensa.

Pour mémoire, l’Association Togolaise pour le Bien-Etre Familial (ATBEF) est une Organisation Non Gouvernementale, présente au Togo depuis 1975 et dont  l’expertise  en matière  de planification familiale n’est plus à démontrer. Elle évolue également dans le domaine  de la Santé et des Droits en matière de Santé Sexuelle et de la Reproduction (SDSR).

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*