TCHAOUDJO : LE CHEF DE LANCE LES TRAVAUX D’EXPLOITATION DE LA FERME MODERNE AGRICOLE EGYPTO-TOGOLAISE D’ABATCHANG LANCES PAR LE CHEF L’ETAT

Sokodé, Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a procédé le samedi 25 novembre à Abatchang dans le canton de Lama- Tessi, au dévoilement de la stèle de la ferme moderne agricole Egypto-Togolaise marquant ainsi le démarrage des travaux de son exploitation.

La cérémonie de dévoilement de la stèle s’est effectuée en présence du président de l’Assemblée nationale, Dama Dramani, des ministres dont celui en charge de l’Agriculture et l’Elevage Ouro-Koura Agadazi, du viceministre égyptien de l’Agriculture et de la Bonification des Terres, Dr Mahr El Magrabi, de l’ambassadeur de la République Arabe d’Egypte  au Togo, le Dr Karim Shérif ainsi que plusieurs autres personnalités.

Le coût de l’exploitation de la ferme égypto-togolaise d’Abatchang sur une aire de 150 hectares s’élève à environ un milliard de FCFA à savoir 600. 000. 000 de FCFA constituant la part de l’Etat togolais et 700 000 dollars US pour la contribution de la République Arabe d’Egypte.

Elle est subdivisée en cinq unités opérationnelles à savoir la section des machines, les départements des productions végétales, animales et halieutiques. A ces départements sont annexés ceux de la transformation agro-industrielle et de la commercialisation puis le département de la formation et de la recherche.

On y produira notamment les céréales à savoir : le blé, le maïs, le riz et le sorgho et des oléagineux tels que le tournesol, le colza et le soja.

La ferme d’Abatchang produira également les ovins notamment les vaches laitières et les caprins, la volaille et les oeufs ainsi que du tilapia et autres espèces halieutiques.

La récolte des céréales se fera au moins 2 fois l’an grâce à une retenue d’eau qui va favoriser la culture contre saison et à la haute mécanisation.

La ferme sera gérée par un directeur de nationalité égyptienne aidé dans ses tâches par un togolais.

Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a présenté les condoléances du peuple togolais au peuple égyptien suite à l’attentat meurtrier perpétré dans une mosquée dans le Sinaï le vendredi 24 novembre.

Il a ensuite remercié le chef de l’Etat égyptien pour son soutien à sa politique agricole qui est un pilier de sa politique pour l’émergence du Togo.

Le président de la République a également fait état de la mécanisation agricole de cette ferme qui vise à réduire les peines des exploitants agricoles et à produire beaucoup pour réduire la pauvreté.

Parlant des derniers évènements politiques à Sokodé, M. Gnassingbé a expliqué qu’il est à l’étape de l’écoute afin de travailler de concert avec les populations de Sokodé pour une solution. « Il faut que la quiétude et la tranquillité reviennent à Sokodé et nous y arriverons », a-t-il dit.

Le chef de l’Etat a ajouté être au courant du problème de la chefferie traditionnelle dans le canton de Lama-Tessi, problème qui, a-t-il dit, sera réglé selon la loi.

Le vice-ministre et l’ambassadeur égyptiens ont indiqué que l’ouverture de cette ferme est la concrétisation de l’engagement pris par leur président, le Maréchal Abdel Fattah Al Sissi et son homologue togolais Faure Gnassingbé lors de sa visite au Caire lors de l’inauguration du nouveau canal de Suez, il y a deux ans.

Ils ont salué la coopération sud-sud entre la République Arabe d’Egypte et le Togo et affirmé leur détermination à travailler pour la réussite de la ferme d’Abatchang. Selon les deux orateurs, cette ferme agro-pastorale est un modèle très perfectionné, unique du genre au Togo qui prendra son autogestion en 2027.

« La République Arabe d’Egypte et le Togo sont et demeurent des pays de paix » ont-ils souligné.

Le ministre en charge de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Hydraulique, col Ouro-Koura Agadazi a au nom des populations de Tchaoudjo, remercié le chef de l’Etat pour ce joyau qui fait la fierté de la laborieuse population de Lama-Tessi. Il a expliqué que cette ferme contribuera à moderniser l’agriculture togolaise à travers son département de formation et de recherche agricole.

La cérémonie a pris fin par la visite de la ferme par le chef de l’Etat, sa suite et les égyptiens.

Ils ont notamment visité le barrage et le grand magasin de stockage déjà construits.

One comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*