La rage est mortelle, éviter les morsures des chiens et chats, une campagne de vaccination a été lancée au Togo

La rage une maladie  qui sème la terreur dans la mesure  où  elle conduit directement  à  la mort. Mortelle une fois déclarée, la rage peut être prévenue par la vaccination avant le départ mais aussi après exposition au risque. Elle est transmise par la morsure d’un animal (chien mais beaucoup d’autres possibles), voire simple léchage.

Elle tue encore plus de 50 000 personnes par an selon l’OMS (Organisation Mondiale  de la Santé), surtout en Afrique et en Asie.

La rage est due à un virus. Elle est une zoonose (maladie animale) qui affecte un large éventail de mammifères domestiques et sauvages, y compris les chauves-souris. L’homme est généralement infecté par la morsure d’un animal contaminé (qui peut ne pas présenter de signes de la rage), car le virus est présent dans la salive.

Les premiers signes de la rage sont notamment les suivants : sentiment d’appréhension, céphalée, fièvre, mauvais état général et modifications sensorielles autour du siège de la morsure. L’excitabilité, les hallucinations et l’aérophobie (crainte pathologique des courants d’air) sont courantes, suivies dans certains cas d’hydrophobie (crainte pathologique de l’eau) due à des spasmes des muscles de la déglutition, évoluant vers un délire, des convulsions et la mort au bout de quelques jours. Une forme moins répandue, la rage paralytique, se caractérise par une paralysie, une perte de sensation, un état de faiblesse et des douleurs

Pour éviter  le pire notamment  la mort suite à une contamination d’un animal à un être humain,  une campagne  de vaccination a été lancée au Togo dont des milliers d’animaux ont subi  l’opération  le vendredi 27 octobre 2017.

Ils sont nombreux ces animaux  envoyés dans les différents  cabinets vétérinaires et la plupart   sont des chiens (majoritaire) suivi des chats et les autres catégories plus minoritaires.

Ces animaux (certains parmi eux) affichent des caractères douteux ou signes de la maladie ce qui laisse une méfiance et une prudence lors des opérations de vaccination. Raison pour laquelle  le docteur Mabalo Kossi (Clinique  Vétérinaire La  référence à  Agoenyive ) qui est le président  de l’Ordre National des Vétérinaires du Togo et son homologue Pewe (du cabinet vétérinaire SODESA  à  SOTED) ont insisté sur les carnets  de vaccination de ces animaux( qui font  la compagnie  de l’homme) et  le placement d’une cache sur la gueule d’un animal agité.

La campagne  de vaccination  contre la rage s’inscrit  dans le cadre  de la journée mondiale de lutte  contre la rage  célébrée tous les 28 octobre  de chaque  année. Cette campagne est à sa 5ème Édition   au Togo,  une initiative  de l’Ordre  National des Médecins Vétérinaires du Togo (ONMVT) en collaboration  avec le ministère  de l’agriculture de l’élevage et de l’hydraulique  (MAEH).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*