SAMSUNG CAMERA PICTURES

Journée internationale de la fille Edition 2017 Thème : « Promouvoir l’excellence chez la fille, c’est garantir l’atteinte des ODD »

MESSAGE

DE MADAME TCHABINANDI KOLANI YENTCHARE, MINISTRE DE L’ACTION SOCIALE, DE LA PROMOTION DE LA FEMME ET DE L’ALPHABETISATION

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Mesdames, Messieurs,

Chères jeunes filles ;

Le 11 octobre de chaque année, le Togo, notre pays, à l’instar des Etats du monde entier, célèbre la Journée Internationale de la Fille. Instituée par l’Assemblée Générale des Nations Unies, cette journée vise à soutenir l’amélioration des perspectives d’avenir laissées aux jeunes filles et à sensibiliser l’opinion sur les inégalités dont elles souffrent à travers le monde en raison de leur sexe et de leur jeune âge.

Ces inégalités concernent l’accès à l’éducation, la nutrition, les droits juridiques, les soins médicaux ; la protection contre la discrimination, la violence et le mariage forcé. Ces inégalités s’accentuent, en situation de conflit. En effet, selon  ONUFemmes, toutes les 10 minutes une adolescente meurt, victime de violence, quelque part dans le monde. En cas de crise humanitaire, la violence sexiste s’aggrave souvent, soumettant les filles à la violence sexuelle et physique, au mariage précoce, à l’exploitation et à la traite. Les adolescentes vivant dans les zones de conflits sont 90 pour cent plus susceptibles de ne pas être scolarisées, comparées aux adolescentes des pays en paix. Cette situation qui compromet leurs perspectives d’avenir en matière d’emploi et d’indépendance financière à l’âge adulte,  nous interpelle tous, à l’heure où nos pays s’investissent à mettre en œuvre les objectifs de développement durable auxquels ils ont souscrit en 2015.

C’est ce qui a motivé la communauté internationale à orienter les réflexions cette année autour du thème : « Autonomisation des filles : avant, pendant et après une crise ».

Cette thématique marque le point de départ d’un effort porté à l’échelle mondiale pour attirer l’attention et répondre aux défis que rencontrent les filles avant, pendant et après une crise.

Le gouvernement togolais, conscient d’une part que les filles forment un groupe démographique précieux susceptible de créer un monde meilleur pour toutes et tous et d’autre part que seule une éducation de qualité peut leur permettre de réaliser leur plein  potentiel dans cette perspective, focalisera cette célébration sur le thème : « Promouvoir l’excellence chez la fille, c’est garantir l’atteinte des ODD ».  Ce thème est en parfaite cohérence avec les objectifs 4 et 5 du développement durable.  Si l’objectif 4 cible l’éducation de qualité, la formation professionnelle, le développement des compétences, l’entrepreneuriat, comme moyens de promotion des individus et de l’égalité des sexes, l’ODD 5, quant à lui vise à: « Parvenir à l’égalité des sexes en autonomisant les femmes et les filles ».

En retenant ce thème, le Gouvernement veut attirer l’attention de tous les acteurs intervenant dans le secteur de l’éducation et de la formation, les parents, les partenaires techniques et financiers, les Organisations de la Société Civile, sur la nécessité d’intensifier leurs actions et surtout de mettre en œuvre des stratégies novatrices, visant à favoriser le maintien et la promotion de la fille dans le système éducatif.  Dans cette dynamique, le Gouvernement a pris un certain nombre de mesures et  a mis en œuvre, dans une synergie d’actions avec ses partenaires plusieurs programmes et projets  dans le but d’offrir à la fille les mêmes chances que le garçon de s’épanouir et de se former, en faisant de l’excellence son leitmotiv.

Ces actions ont permis d’avoir des résultats encourageants. A titre d’exemple, sur 828 candidats qui ont eu les mentions bien et très bien au BAC II en 2017 toutes séries confondues, on compte 290 filles soit environ 35%. Pour ceux qui ont au moins 12 sur 20, les filles représentent près de 41%, alors que l’ensemble des candidates ne représentaient que la moitié des candidats de sexe masculin soit 23 754 filles et 44 747 garçons.

C’est le lieu pour nous de rendre un hommage mérité au  Chef de l’Etat, Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, qui ne lésine pas sur les moyens lorsqu’il s’agit de l’éducation de qualité des jeunes.

Mesdames, Messieurs ;

Cet exemple qui précède est pour nous, un réel motif d’espérance, pour obtenir des résultats encore meilleurs. C’est pourquoi, je nous convie à garder le cap. Au nom du Gouvernement, je voudrais dire merci à tous les acteurs pour leur engagement et inviter chacun de vous à s’investir davantage dans la recherche de l’excellence chez les filles qui est essentielle à l’atteinte des résultats équitables et durables, en termes de développement. Pour y parvenir, nous avons pour principaux défis de :

-promouvoir constamment la scolarisation de la jeune fille ; c’est–à-dire permettre à toutes les filles d’aller à l’école et surtout d’y rester le plus longtemps possible ;

-Créer les conditions permettant à la fille de donner le meilleur d’elle ;

-intensifier les actions devant permettre à moyen ou long terme, d’arriver à la parité avec les garçons dans tous les degrés d’enseignement supérieur et dans les filières porteuses.

J’invite toutes les filles partout où elles se trouvent, en formation ou déjà dans la vie active, à adopter une posture positive qui les met en quête permanente de l’excellence, principe sacro-saint qui permet aujourd’hui de s’imposer sur le marché du travail et mériter des postes de responsabilité.

Pour finir, je voudrais vous dévoiler l’agenda de la célébration de cette année. La Journée sera marquée par des causeries débats autour du thème dans toutes les régions et l’octroi des bourses d’excellence aux meilleurs élèves des séries scientifiques et techniques industrielles avec une priorité pour les filles. Les manifestations solennelles marquant cette Journée auront lieu à Tchamba, dans la région centrale, le 11 octobre 2017.

Je nous exhorte toutes et tous à participer massivement aux activités prévues pour marquer cette journée, en vue d’exprimer une fois encore, notre pleine adhésion à la politique d’inclusion du Chef de l’Etat qui, dans le cas d’espèce nous invite à investir dans la jeune fille, pour en faire une véritable actrice de développement demain. C’est aussi l’occasion renouvelée, de renforcer le plaidoyer au sein de nos communautés, en faveur d’une égalité de chances et d’opportunités aussi bien pour les jeunes filles que pour les garçons.

Vive la fille togolaise, femme et leader de demain,

Vive le Togo,

Je vous remercie !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*