SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le Premier Ministre réceptionnant le statut particulier adopté des enseignants

Le Premier ministre, Dr. Komi Selom Klassou a reçu, ce vendredi 29 septembre à la primature, la version finale du statut particulier des enseignants des mains du président de la commission de rédaction dudit statut, l’inspecteur de l’Enseignement secondaire Adamah Kankoué.
La cérémonie de remise de ce document sensé améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants, s’est déroulée en présence des membres du gouvernement, des partenaires au développement, des syndicats des enseignants et d’autres acteurs du monde de l’éducation.

A l’occasion, le chef du gouvernement s’est réjoui de la rédaction de ce document final qui, a-t-il dit, apportera des changements au sein du monde éducatif. Pour lui, le gouvernement restera toujours à l’écoute des citoyens. « Pour prouver sa bonne foi et sa détermination à créer les conditions d’une année scolaire paisible, sereine et fructueuse pour tous les acteurs, le chef de l’Etat a décidé d’augmenter la prime unique de 5.000 FCFA en plus des efforts déjà consentis en mars dernier », a ajouté le Premier ministre.

Dans le catalogue des préoccupations et revendications qui justifiaient les grèves et mouvements sociaux des organisations syndicales des enseignants figurent, entre autres l’intégration des enseignants auxiliaires, les cotisations ou prélèvements opérés sur le salaire de certains enseignants auxiliaires avant leur intégration dans le cadre des fonctionnaires et le statut particulier des enseignants.

Concernant l’intégration des enseignants auxiliaires, le gouvernement, en application des dispositions du statut général de la fonction publique a délivré à la date du 17 mars 2017, 12.7473 actes de nomination avec effet à compter du 1er janvier 2017. Pour ce qui est des cotisations ou prélèvements opérés sur le salaire de certains enseignants auxiliaires avant leur intégration dans le cadre des fonctionnaires, la cellule mise en place le lundi 20 mars a rendu les conclusions de ses travaux le jeudi 14 septembre 2017.
Au terme de ces conclusions, il ressort que 13.778 enseignants concernés ont été répartis en trois groupes à savoir ceux qui ont rempli toutes les conditions à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), ceux qui n’ont pas encore régularisé leurs cotisations auprès de la CRT et ceux qui ont quitté le système éducatif.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*