La Jeunesse Africaine Au Cœur Du 29eme Sommet De L’UA

Le chef de l’Etat a activement participé ce matin au débat général du 29è sommet de l’Union africaine sur le potentiel dividende démographique de la jeunesse africaine.

Les leaders africains ont discuté, à cet effet, de l’opportunité de l’explosion démographique du continent et des risques que représenterait le manque d’investissements dans cette jeunesse africaine en pleine croissance.

A l’issue des débats, les chefs d’Etat et de gouvernement ont adopté à l’unanimité le Fonds africain pour l’emploi des jeunes.

Ce Fonds va permettre à notre pays de renforcer ses politiques secteorielles qui ont un effet direct ou indirect sur les jeunes et leur développement.

Le gouvernement togolais, sous l’impulsion du chef de l’Etat Faure Gnassingbé a fait de la jeunesse un partenaire privilégié pour le développement socioéconomique du pays.

Notre pays dispose d’un fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ), et d’un Plan stratégique national pour l’emploi des jeunes.

Des initiatives ont été également entreprises en faveur de la jeunesse.

Il s’agit notamment des Programmes de Promotion du volontariat national, d’Appui à l’insertion et au développement de l’embauche, d’Appui à l’insertion professionnelle des jeunes artisans, d’Entrepreneuriat des jeunes et du Projet de développement communautaire à travers son volet de Travaux à haute intensité de main-d’œuvre.

Le chef de l’Etat a activement participé ce matin au débat général du 29è sommet de l’Union africaine sur le potentiel dividende démographique de la jeunesse africaine. Les leaders africains ont discuté, à cet effet, de l’opportunité de l’explosion démographique du continent et des risques que représenterait le manque d’investissements dans cette jeunesse africaine en pleine croissance. A l’issue des débats, les chefs d’Etat et de gouvernement ont adopté à l’unanimité le Fonds africain pour l’emploi des jeunes. Ce Fonds va permettre à notre pays de renforcer ses politiques sectorielles qui ont un effet direct ou indirect sur les jeunes et leur développement. Le gouvernement togolais, sous l’impulsion du chef de l’Etat Faure Gnassingbé a fait de la jeunesse un partenaire privilégié pour le développement socioéconomique du pays. Notre pays dispose d’un fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (FAIEJ), et d’un Plan stratégique national pour l’emploi des jeunes. Des initiatives ont été également entreprises en faveur de la jeunesse. Il s’agit notamment des Programmes de Promotion du volontariat national, d’Appui à l’insertion et au développement de l’embauche, d’Appui à l’insertion professionnelle des jeunes artisans, d’Entrepreneuriat des jeunes et du Projet de développement communautaire à travers son volet de Travaux à haute intensité de main-d’œuvre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*