LE CNJ RENFORCE LES CAPACITES DES LEADERS COMMUNAUTAIRES

Le Conseil National de la Jeunesse (CNJ) a formé les 9 et 10 mai à Aného de jeunes leaders communautaires de la localité sur le civisme et la citoyenneté.

Placée sous le thème « Séminaire de Formation multiplicateurs/Adolescents pour un engagement citoyen actif et la promotion du dialogue sociopolitique continue/causerie débat grand public avec les jeunes et les leaders d’opinion », cette rencontre, appuyée par la Fondation Hanns Seidel, a rassemblé vingt participants. Elle a permis de les initier à la sensibilisation de leurs pairs en matière de respect des valeurs citoyennes et civiques notamment le respect de l’autorité de l’Etat en évitant la violence et les casses, les destructions de biens publics ou privés.

La formation a été meublée par des modules tels que « L’engagement citoyen ; Les valeurs civiques et citoyennes ; La cohésion sociale » et une causerie-débat sur « la lutte contre l’incivisme, un défi commun, une responsabilité partagée ».

Le secrétaire général de la préfecture des Lacs, Adrien Toublou et le président de la délégation spéciale de la commune d’Aného, Patrice Ayayi Ayivi, ont apprécié la démarche de la CNJ affirmant que la jeunesse constitue le soubassement d’un pays, frange de la population en transit entre ceux qui viennent et ceux qui sont en train de partir. Ils ont souhaité qu’au-delà de ce séminaire, des ateliers de suivi puissent être organisés en aval pour analyser le travail des nouveaux pairs éducateurs de la CNJ sur le terrain afin de corriger les manquements et atteindre les objectifs fixés.

Le président du CNJ, Régis Batchassi, a félicité les autorités gouvernementales et locales, la Fondation Hanns Seidel pour leurs appuis multiformes dans l’organisation de cette rencontre. Il a souligné que les sorties récentes des élèves dans la rue et les violences liées aux dernières grèves des enseignants doivent interpeller tout un chacun pour la recherche des voies et moyens pour enrayer ce phénomène préjudiciable à la cohésion sociale, à la paix et au développement du Togo. Il a exhorté les participants à faire siennes les recommandations de l’atelier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*